mardi 10 décembre 2019

Parution Reprendre Place de Mickaêl Labbé et présentation de l'ouvrage Librairie Quai des Brumes le 23 octobre à 19h

Pourquoi avons-nous cette étrange impression que la ville ne nous appartient pas ? De n’être que de passage alors même que nous y résidons ? Quel est ce malaise que nous ressentons à la vue d’un banc «design» segmenté en places individuelles, de pics au rebord d’une vitrine, de grillages et de caméras tous azimuts ? Ce sont autant de symptômes de suspicion et de mépris de la ville à notre égard, autant de sensations de dépossession. Loin d’être une chose inerte, l’espace urbain formé par les urbanistes et architectes est politique, vivant et signifiant. Il envoie des signaux de reconnaissance et de mépris à destination de ceux qui y vivent. C’est pourquoi il est plus que temps d’apprendre à décrypter le langage urbain pour pouvoir reprendre place en son sein et exiger de ceux qui la fabriquent, architectes et politiques en tête, qu’ils prennent en compte sa destination véritable : servir ses habitants.

Parution Après la production de Franck Fischbach

Adorno avait mis au jour « la faculté qu’a la production de s’oublier elle-même », tout en étant « le principe d’expansion insatiable et destructeur de la société d’échange ». Il y aurait ainsi quelque chose comme une ruse de la production qui consisterait à se dissimuler derrière le travail et à entretenir la confusion entre elle-même et le travail. La théorie critique est victime de cette ruse quand elle aboutit à une « critique du travail » qui prend la place d’une critique de la production, c’est-à-dire d’une critique de ce que le capital fait au procès de travail quand il s’en saisit pour le rendre productif.
La critique de la production que l’on propose ici – à partir d’une relecture de Marx, Heidegger et de la Théorie critique – entend montrer que le devenir productif des activités de travail sous le capital détruit la relation métabolique entre systèmes naturels et systèmes sociaux assurée normalement par le procès de travail. Cette rupture explique que l’épuisement des forces naturelles de la terre et celui des forces humaines de travail soient simultanés sous le capitalisme et qu’ils ne puissent être interrompus sans que la logique productive du capital le soit également.

Parution du dictionnaire paradoxal de la Philosophie

Important

À la une

Prix d'essai philosophique

Cathédrale de Strasbourg, Parlement européeen, Fondation de l'Œuvre Notre-Dame, Passerelle Mimram, etc. Dans ces lieux parfois insolites, l'association "La philosophie hors ses murs" est allée à la rencontre, en mars 2019, d'un public curieux, varié et enthousiaste. Toujours dans le même esprit d'ouverture, l'association propose, pour l'année prochaine, la seconde édition de son Prix de l'essai philosophique. S'adressant à tous, sans distinction, ce concours offre la possibilité de rédiger un texte libre et argumentatif en réponse à une question philosophique. Le sujet retenu pour cette session sera :

Notre souci du bien-être nous rend-il malheureux ?

 

N'excédant pas 20000 caractères, personnel et suffisamment rigoureux, l'essai devra être envoyé, avec les coordonnées précises de l'auteur (adresse, téléphone, statut), à l'adresse suivante:  prixphilohorssesmurs(at)hotmail.com

 

Ce concours est ouvert du 3 septembre 2019 au 21 décembre 2019. Comme lors de la première édition, plusieurs prix seront décernés par un jury d'amateurs et de professionnels de la philosophie. La remise de ces prix aura lieu le 1er février 2020, lors du "Week-end de la philosophie" qui prendra place à Strasbourg. Grâce au soutien de l'Académie des Sciences, Arts et Lettres d'Alsace, de l'Association des Membres de l'Ordre des Palmes Académiques (AMOPA) et de la Librairie Kléber de Strasbourg, chacun de ces prix sera accompagné d'une récompense. À celles et ceux qui découvrent la philosophie, à celles et ceux qui l'apprécient déjà, ce prix est donc dédié.

http://philohorssesmurs.fr/

 

références

Contacts

M. Yann-Hervé Martin,

IA-IPR de philosophie.

yann-martin(at)ac-nancy-metz.fr

06.59.67.77.96

 

Mme. Astrid Damier,

professeur de philosophie,

IAN pour la philosophie.

astrid.damier(at)ac-strasbourg.fr