mercredi 20 octobre 2021

Modification de l'organisation de l'épreuve orale de français 2021

 

La note de service publiée  au BO du 25 février 2021 confirme l'annonce faite au courant du mois de janvier au sujet de l'organisation de l'épreuve orale de français. 

https://www.education.gouv.fr/bo/21/Hebdo8/MENE2104242N.htm

 

A titre exceptionnel et en raison de la crise sanitaire, il a été décidé que pour les sessions 2021 (et 2022 pour les doublants) : 

 

- en série générale,  le récapitulatif doit comporter 14 textes au minimum : trois extraits de chacune des quatre œuvres choisies par le professeur dans les quatre objets d'étude du programme de première et deux extraits issus des œuvres ou des parcours associés au choix du professeur. Il s’agit bien d’un chiffre plancher. Un professeur qui aurait déjà étudié 10 textes au moment de l’annonce, autour de deux objets d’étude, peut évidemment constituer un récapitulatif de 16 textes. Pour rappel, il était d’usage dans l’académie, avant la réforme, de proposer un cadrage du nombre de textes sous la forme de fourchettes adaptées aux différentes sections.

 

Nous vous rappelons que le sujet comprendra bien deux exercices, qui seront adossés à deux objets d’étude différents.

 

- en série technologique, le récapitulatif doit comporter sept textes au minimum. La répartition retenue est la suivante : trois textes concernant l'objet d'étude "littérature des idées du XVIe au XVIIIe siècle" et, parmi ces trois textes, au moins deux extraits de l'œuvre choisie parmi les œuvres au programme et un texte pour le parcours associé à l'œuvre. 

À ces trois textes s'ajoutent quatre textes au minimum appartenant à divers genres ou formes littéraires et en lien avec les trois autres objets d'étude, de manière à garantir une fréquentation de la diversité des genres littéraires susceptibles de servir de supports à l'exercice du commentaire.

Il va de soi que si ces mesures constituent un assouplissement du cadrage contraignant du récapitulatif, la réalisation d’exercices fréquents, individuels ou collectifs, sur des textes de genres différents reste indispensable au développement des compétences des élèves de 1ère technologique.

 

Les modalités de l'épreuve écrite restent inchangées : il faut considérer comme très improbable l’idée selon laquelle deux sujets de dissertation différents seraient proposés à l’examen. Nous vous rappelons que cette épreuve aura lieu le 17 juin 2021. 

 

Concernant les dates des interrogations orales, aucune décision définitive n'a pu être prise pour le moment. Toutefois, le ministre déclarait, dans son courrier du 21 janvier que les épreuves orales s’étendraient du 21 juin au 2 juillet. Le BO du 25 février n’en fait pas encore mention mais nous tenons évidemment  ce courrier pour prescriptif.

 

Nous précisons également que les derniers arbitrages conduits en haut lieu ne permettraient pas aux candidats d’avoir à disposition l’ouvrage choisi pour la deuxième partie de l’épreuve et nous vous en communiquons la conclusion : « la lettre du texte s’entend sans aucune dérogation : le candidat ne peut disposer, pour la première comme pour la deuxième partie de l’oral, que des documents mentionnés dans le texte réglementaire, à l’exclusion de tout ouvrage. »

 

Enfin, nous attirons votre attention sur la publication du programme limitatif d’œuvres pour les années 2021-2022 et 2022-2023. Vous pourrez le consulter en cliquant sur le lien suivant :

https://www.education.gouv.fr/bo/21/Hebdo5/MENE2036974N.htm

 

Nous joignons à ce courrier les sujets des EAF soumis aux candidats à la session de septembre avec les corrigés.