mardi 24 novembre 2020

La mobilité sociale

Cliquez ici pour accéder au fichier au format .doc Cliquez ici pour accéder au site Statapprendre : la mobilité Rappel : une expression en gras sur cette page correspond à un lien sur lequel il faut cliquer sur le site I.               Lire les tables de mobilité Faites l’animation proposée (3 parties) Dans la troisième partie « exercices », répondez à une dizaine de question pour vérifier que vous avez bien compris. Choisissez un chiffre (en %) dans les tables et faites une phrase illustrant la signification de la table de recrutement puis de destinée. II.             Quelle mobilité ? Tel père tel fils : Quelle est la proportion de mobiles et d’immobiles ? Evolution globale : Répondez aux différentes questions et faites un rapide résumé sur l’évolution de la mobilité brute et nette. III.           Mobilité et immigration Tel fils, tel père: La mobilité sociale des enfants d’immigrés est elle moins forte que celle d’enfants de parents nés en France ? Justifiez par des données. Destinée comparée : Les étrangers originaires des pays du Maghreb connaissent ils les mêmes positions sociale que les étrangers issu de l’UE ? Peut on dire qu’ils ont une trajectoire descendante ? Justifiez. IV.           Pourquoi ? 1.     Mobilité structurelle Mesure : Faites les 3 questions Evolution GSP : Répondez aux questions et notez les réponses. 2.     L’école doit permettre une augmentation de la mobilité La massification scolaire : Entre 1982 et 2007, la proportion de jeunes de 18 scolarisés est passés de…. % à …… %. Pour ceux de 25 ans, le taux de scolarisation a plus que……… En 25 ans, la population ayant au moins le bac a été multipliée par…. ; passant de …% à ….% L’augmentation de la proportion de diplômés du supérieur est particulièrement faible/forte. A peu près …. % des plus de 25 ans nés en 1950 sont diplômé du supérieur contre …. % de ceux nés en 1975. Cette augmentation est plus forte pour les hommes/femmes. 3.     Mais le poids de l’origine sociale (Famille) reste fort Diplôme des parents : En 2003, en France, …..% des enfants (de plus de 25 ans) dont le père avait un diplôme supérieur à bac+2 ont aussi un diplôme supérieur à bac +2 contre …..% pour les enfants dont le père a un CAP ou BEP. Grandes écoles : Répondez aux questions. S’il vous reste du temps : reprenez la partie I pour vous entraîner.