vendredi 20 septembre 2019

Une séance de lecture analytique adaptée aux besoins spécifiques des élèves

La loi du 11 février 2005 relative à l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées repose sur deux piliers : l'accessibilité (accès à tout pour tous) et la compensation (mesures individuelles rétablissant l'égalité des droits et des chances).

L'article suivant présente une séance de lecture analytique et cherche à montrer les apports d'un environnement numérique pour favoriser la réussite de tous les élèves.

I. Des ressources adaptées.

 

Les élèves ont accès au texte étudié en amont de la séance. Le document leur est proposé sous différentes formes pour mieux répondre aux besoins de chacun.

 

1. Proposer une version papier adaptée du texte

 

Ils disposent d'une version papier du texte, qui comprend :

  • un chapô qui présente brièvement l'auteur et le roman
  • le texte de Mme de La Fayette (La scène du bal dans La Princesse de Clèves)
  • des notes qui éclairent le lexique ou les références
  • un bref questionnaire qui permet à l'élève de vérifier sa compréhension du texte et d'avoir une lecture plus active
  • une illustration qui permet d'éclairer le texte (Le Bal des noces du duc de Joyeuse, 1581-82, École de Fontainebleau)

Il est important que l'illustration ne distraie pas les élèves de la lecture du texte. Celle qui a été choisie permet aux élèves d'avoir rapidement une image mentale de la scène. Une description de l'image est disponible pour des élèves porteurs de déficience visuelle.

Version papier du texte

Une version de ce document dont la mise en page a été adaptée est mise à la disposition des élèves (les marges sont plus larges, les interlignes sont augmentés, une police de caractère susceptible d'être plus lisible pour les élèves dyslexiques a été choisie...).

Version papier adaptée du texte de la lecture analytique

Des outils permettent à l'enseignant (ou à l'élève) de réaliser de telles adaptations, par exemple :

 

Dans le cadre de ce projet, nous nous sommes servis du logiciel Canoprof (développé par Canopé) avec une feuille de style adaptée.

Canoprof

 

2. Proposer le document numérique dans l'ENT

 

Ce même texte est également mis à la disposition des élèves dans l'ENT.

 

Version du texte disponible dans l'ENT

 

Dans l'espace numérique de travail, les élèves ont ainsi accès :

  • au chapô et au texte de Mme de La Fayette, ainsi qu'à l'illustration
  • à des notes lexicales qui cette fois apparaissent de façon contextuelle
  • au bref questionnaire de compréhension, dans une version auto-corrective, de façon à ce que l'élève puisse avoir une rétroaction immédiate et des conseils pour relire le texte.
  • à une version audio du texte

 

L'application Accessidys ou le ruban word du Cartable fantastique proposent des fonctionnalités de synthèse vocale. Accessidys permet également aux élèves de disposer d'une version numérique des textes qu'ils peuvent ensuite adapter à leurs besoins.

 

Quiz de compréhension dans l'ENT

 

Par l'utilisation de ces différents outils, on cherche à mettre à la disposition des élèves un texte adapté aux besoins de tous. On vise à rendre les élèves autonomes dans leur lecture, en leur laissant le choix des adaptations qui leur semblent nécessaires : tel élève préfèrera lire le texte sur l'écran, tel autre sur la feuille ; ils pourront tous deux profiter s'ils le souhaitent de la version audio du texte. Les notes lexicales et le quiz viennent, au besoin, soutenir la compréhension du texte.

 

2. La séance de lecture du texte

 

Une fois que les élèves ont lu de façon autonome le texte, le travail de lecture analytique en classe peut débuter.
La 2nde partie de l'article présente les principales étapes de la séance de lecture analytique, et la façon dont on cherche à compenser les difficultés des élèves porteurs de handicap tout en valorisant leurs compétences au sein de la classe.

 

1. Premières lectures du texte

Après avoir relu le paratexte et le texte (qui sont vidéoprojetés en classe afin de favoriser l'attention et de faciliter le repérage des élèves dans le texte), le professeur guide des échanges oraux qui ont pour but de recueillir les premières impressions des élèves et de vérifier leur compréhension du sens littéral du texte. Cette activité est tout particulièrement recommandée pour les élèves Dys ou présentant des déficiences visuelles et qui disposent d'une bonne mémoire : ils pourraient ainsi être sollicités en priorité.
Plusieurs résumés oraux sont proposés et un petit groupe est chargé soit de transcrire son résumé à l'écrit soit d'en réaliser un enregistrement audio. Ce texte est mis à disposition de tous les élèves dans l'ENT et fait l'objet d'un exercice, les élèves étant invités à proposer des améliorations du résumé.

Exercice sur le résumé

 

2. Analyse détaillée du texte

L'analyse détaillée à partir des premières hypothèses de lecture est menée en petits groupes de façon à faciliter la circulation de l’information et la participation de tous. Les élèves sont invités à annoter leur texte. Une répartition des rôles au sein du groupe peut permettre de prendre en compte les compétences spécifiques de chacun. On peut ainsi imaginer pour un élève malentendant un travail sur le support avec manipulation du texte, ou pour un élève malvoyant une fonction de mémorisation, de synthèse, de circulation de l'information qui facilitera la mise en commun finale.

 

La mise en commun fait l'objet d'une prise de notes de façon à ce que les élèves gardent une trace des analyses menées en classe : un groupe d'élèves est chargé de prendre en notes les échanges sur une partie du texte (soit directement à l'ordinateur, soit sur papier) et l'ENT sert à rassembler l'ensemble des notes de façon à ce qu'elles soient mises à la disposition de tous les élèves.

Cette méthode vise à éviter les situations de double tâche où les élèves devraient à la fois participer aux échanges et les prendre en notes.

Prise de notes sur l'ENT

Ces notes mises en commun font ensuite l'objet d'une relecture par un groupe d'élèves et par l'enseignant. Ainsi les élèves en situation de handicap, de même que tous les élèves, disposent de notes aisément accessibles depuis l’ENT : ces notes peuvent ensuite faire l’objet d’un travail personnel à la maison ou en classe.

 

3. De l’analyse détaillée au commentaire organisé.

À partir des notes d'analyses mises à disposition de tous dans l'ENT, les élèves réfléchissent par groupes à la façon dont ces idées pourraient être structurées. Les différentes propositions sont mises en ligne dans l'ENT et font l'objet d'un exercice et d'une reprise par le professeur.

Exercice sur le plan de commentaire

 


 

À l'issue de cette séance, les élèves ont à disposition des notes détaillées et structurées qu'ils peuvent relire et retravailler ultérieurement.

Ainsi, dans le cours de l'année, nous avons proposé aux élèves de produire des cartes mentales, des exposés oraux, voire des capsules vidéos à partir de ces notes.

 

Deux articles du site académique présentent la façon dont on peut se servir d'outils numériques pour faciliter l'apprentissage du cours :

Présentation des TraAM