dimanche 19 septembre 2021

La mondialisation et ses contestations en 4e : l’exemple des locavores.

La troisième partie des nouveaux programmes de géographie de 4e aborde les « Questions sur la mondialisation ». Daniel Zupan, professeur au collège de Cronenbourg, a réfléchi sur le thème 2 de cette partie, intitulé « La mondialisation et ses contestations ».

 

Les programmes invitent à traiter des effets économiques, sociaux, environnementaux et culturels de la mondialisation par un débat à enjeu spatial fort. Daniel Zupan propose d’entrer par un débat mettant en jeu les grandes notions de géographie du collège, l’espace proche (6e), le développement durable (5e) et la mondialisation (4e) : les « locavores », prônant le « manger local », et leur contestation de l’uniformisation alimentaire issue de la mondialisation.

Il pose les deux problématiques de son cours à partir d’un exercice de comparaison de deux publicités audiovisuelles :

  • Comment les locavores contestent-ils la mondialisation ?
  • Un consommateur privilégiant son espace proche pour ses achats alimentaires conteste-t-il la mondialisation ?

 

Il propose de schématiser la trace écrite de son cours en s’appuyant sur la grille de lecture du développement durable et en jouant sur les échelles et les interactions entre le mondial et le local. Son but est d’objectiver une idée reçue : manger local relève nécessairement d’une opposition à la mondialisation. Il travaille ainsi des compétences sociales et civiques (développer un esprit critique, savoir construire une opinion personnelle et la nuancer).

 

Son cours est construit en trois temps :