lundi 30 novembre 2020

Concours

Bulles de mémoire 2020-2021

Le concours "bulles de mémoire" est organisé par l'ONACVG ( Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre ) . Il est ouvert aux collégiens et aux lycéens et a pour objectif d'amener les participants à produire une BD inédite, composée d'une à trois planches  sur un thème déterminé chaque année . Pour l'année 2020-2021, la thématique du concours sera  : " femmes d'engagement, engagements de femmes "  Les conflits pouvant être le théâtre de cette bande dessinée sont nombreux  ( Première et Seconde guerres mondiales, guerres de décolonisation, conflits actuels ... ) . L'histoire peut mettre en lumière un événement, une rencontre , un sentiment, un traumatisme etc... les jeunes gens intéressés peuvent s'inscrire soit en candidat libre, soit par groupe. 

Il existe deux façons de participer à ce concours : en candidat libre ou par groupe dans le cadre d'un projet de classe. 

Les œuvres des participants devront impérativement être transmises pour le 30 mars 2021. Un classement régional sera établi  et le meilleur travail académique participera à la finale à Paris. 

 Le règlement  du concours

La fiche d'inscription pour le concours  ( candidat libre  ) 

La fiche d'inscription pour le concours   ( groupe ) 


Support pédagogique

La Flamme de l'égalité

 « La Flamme de l’égalité »  est un concours national qui porte sur l’histoire et la mémoire de l’esclavage et s’inscrit dans le cadre du « parcours citoyen » notamment.

 Les enseignant-e-s qui souhaitent participer avec leurs classes ont jusqu’au mardi 10 mars   2021 pour présenter un projet sur la thématique  : esclavage et traites : des crimes contre l'humanité .  Pour s'inscrire  : http://www.laflammedelegalite.org

La notion de « crime contre l’humanité » amène à s’interroger avec les élèves sur ce qu’a recouvert et ce que recouvre aujourd’hui le terme même d’humanité, en quoi les traites et l’esclavage en sont une négation, et comment le crime d’esclavage s’inscrit dans l’histoire des crimes de masse. Posée pour la première fois en 1945 par le statut du Tribunal militaire international de Nuremberg, la définition juridique de « crime contre l’humanité » est déclinée en 1998 par le Statut de Rome de la Cour pénale internationale dans son article 7. Trois axes de cette définition caractérisent les crimes des traites et de l’esclavage :
- la réduction en esclavage et la privation de liberté physique ;
- la déportation ou le transfert forcé de population ;
- les actes inhumains causant de grandes souffrances ou atteintes graves à la santé physique et mentale.

Le projet de classe devra s’inscrire dans l’un de ces trois axes de la thématique. Pour mener et nourrir cette réflexion, les projets peuvent articuler et croiser plusieurs approches :- Histoire : les procédés de déshumanisation visant à la négation de l’être humain dans la réduction en esclavage et dans les traites ; la nécessaire affirmation de cette humanité au cœur de la lutte pour leurs abolitions ; la diversité des formes de résistances à la traite et l’esclavage ; l’esclavage et la traite et la notion de crime contre l’humanité.- Culture : les manifestations et héritages artistiques, culturels, humains liés à la dénonciation de ces crimes, et à l’affirmation de leur humanité par les personnes réduites en esclavage.- Citoyenneté : les formes contemporaines de traite des êtres humains et d’esclavage, et l’engagement contre celles-ci, sur le plan associatif comme sur le plan juridique.Les travaux peuvent sortir du contexte socio-historique français et s’intéresser à d’autres régions du monde. »

 

Les modalités de cette nouvelle édition sont expliquées dans le règlement ci-joint.

Le règlement du concours

Le flyers du concours

Page Eduscol consacrée au concours

Prix Charles Corrin pour l’enseignement de l’histoire de la Shoah

● Description

Parrainé par le Ministère de l’Education Nationale, ce prix de 2000 euros récompense une initiative pédagogique visant à développer , innover , enrichir - grâce notamment aux nouvelles technologies - l’étude et l’enseignement de cette période charnière de l’histoire de notre pays et de l’Europe .

Toutes les classes peuvent concourir : des classes de primaire aux classes de l'enseignement supérieur, en passant par l'enseignement professionnel.

Les travaux sont présentés par le(s) professeur(s) ou tout adulte responsable du projet.
Les travaux peuvent avoir été réalisés l'année de la candidature ou les années précédentes, sans limite de temps.
Cela peut être :

- Un travail des enseignants et de leurs élèves réalisé dans le cadre de la classe
- Un travail croisé au collège, un TPE au lycée
- Une oeuvre pédagogique réalisée par des enseignants avec leurs élèves
- Une initiative de caractère associatif en liaison avec la jeunesse

Il n'y a aucune restriction quant à la forme que peuvent prendre les travaux. 
S'il s'agit de documents papier, ils doivent impérativement être dactylographié
Les documents doivent être envoyés par mail ou par courrier s’il s’agit d’une clé USB
Calendrier et inscriptions

La date limite de dépôt des projets est fixée au 19 novembre 2017

L’inscription peut être réalisée en ligne sur le site wwww.prixcorrin.fsju.org , ou par courrier en renvoyant le bulletin d’inscription