vendredi 14 août 2020

Les effets du Quart d’heure de lecture sur la fréquentation du CDI et les emprunts d’ouvrages

Statistiques d’emprunts et analyses

 

Tous ces chiffres nous ont été fournis par Mme Carine Vogt, professeure documentaliste au collège Gustave Doré d'Hochfelden, que nous remercions chaleureusement, ainsi que la direction du collège, pour leur accueil, leur disponibilité et leur collaboration.


Septembre 2016- mai 2017 : 2769 emprunts

Sept 2017-mai 2018


1432
657
409
440
2988 Prêts professeurs :
95
Sept 2018-mai 2019


1270
1123
800
619
3812 Prêts professeurs :
202

 

Au 7 février 2020, le nombre de prêts atteint déjà le chiffre de 2385.

 

Observations et analyses


L’augmentation du nombre d’emprunts est considérable : + 824 d’une année sur l’autre. Les chiffres de 2020 laissent penser que le nombre d’emprunts au terme de l’année scolaire pourrait à nouveau avoisiner les 4000.


L’établissement mène depuis de nombreuses années une politique d’incitation à la lecture avec de nombreux projets et concours et des équipes enseignantes dynamiques. Un seul événement explique cette brusque et impressionnante augmentation : l’introduction du quart d’heure de lecture en septembre 2018 !


Observations de détail :


 Nous savons que les élèves du cycle 3, conservent volontiers un rapport étroit à la lecture, dans la continuité des usages établis à l’école élémentaire ou dans l’environnement familial, mais qu’une désaffection notable se manifeste à partir de la 5ème. Pour exemple, en 2015-2016, comme en 2017-2018, le nombre d’emprunts en 5ème était 2 fois moins important qu’en 6ème. C’est un phénomène observé de manière générale et depuis de nombreuses années : les élèves se détournent de la lecture au cours du passage au cycle 4. Cette tendance s’accentue encore entre la 5ème et la 4ème, et la pratique de la lecture personnelle se concentre en 3ème autour des élèves qui sont des lecteurs réguliers et assidus et le resteront vraisemblablement. Si l’on se réfère à la répartition des emprunts en 2017-2018, on constate que le nombre d’emprunts en 5è est bien deux fois inférieur au nombre d’emprunts en 6è. Il est encore 30% inférieur en 4è (par rapport à la 6è, cela représente à peine 28%) puis remonte légèrement en 3è.


Or, que constate-t-on à travers les chiffres relatifs aux emprunts après la mise en place du Quart d’Heure de lecture ? Le décalage considérable observé entre les comportements des élèves de 6è et ceux de 5è est spectaculairement atténué. Il semble que cette chute brutale de la fréquentation du livre ait été enrayée ! Les élèves de 5è ont emprunté quasiment autant de livres que les élèves de 6è. Remarquons encore que les 4è sont deux fois plus nombreux qu’au cours de l’année précédente, et que, même en 3è, une augmentation des emprunts a pu être observée, chez un public auquel on « imposait » ce dispositif pour la première année.


Il est à supposer que ce phénomène de croissance globale s’accentuera encore au cours des années à venir puisque les habitudes de lecture des élèves entrés en 6ème en 2018 seront entretenues et résisteront davantage à l’inéluctable ( ?) déperdition.