mercredi 21 août 2019

Développement durable et nouveaux programmes de géographie de 5e

Jean-François Georget et François Guyon, professeurs en classes préparatoires à Strasbourg, proposent une mise au point sur le développement durable en abordant différentes pistes pour lire et questionner les territoires au prisme de ce concept. Ils replacent leurs interventions dans le cadre de l'introduction du développement durable dans les programmes de géographie de 5e.

 

Qu’est-ce que le développement durable ?

 

Jean-François Georget, dans un premier temps, cherche à déconstruire ce concept de développement durable qu’il qualifie de mou, évolutif et plastique

 

Il pose un certain nombre d’enjeux géographiques mais aussi idéologiques qui président aux fondements et à l’évolution du concept de développement durable. L’utiliser avec les élèves implique pour l’enseignant une compréhension claire d’une notion plus complexe que ne le laisse entendre une approche souvent trop médiatique et manichéenne.

 

Ainsi, il semble nécessaire d’aborder ensemble les trois sphères du développement durable dans les différents thèmes des nouveaux programmes de 5e.

 

Les usages du développement durable en géographie.

 

François Guyon propose d’utiliser le développement durable comme grille d’analyse (en partant des trois sphères économique, sociale et environnementale) pour lire les territoires et leurs aménagements, en prenant l’exemple des grands estuaires de la Seine et de la Loire.

 

La géographie a des outils à proposer pour mieux comprendre le développement durable : le territoire peut être exploité comme scène des conflits et des paradoxes, par une approche multiscalaire qui combine des enjeux et des acteurs.

 

A cet égard, le jeu des acteurs est essentiel de par l’étude de leurs logiques (point de vue), des conflits d’usage, de l’élaboration de solutions (politique, négociation, justice, mouvement dans le champ social…).

 

Analyse d’un territoire local en 5e par le prisme du développement durable

 

Les intervenants proposent un exemple d’analyse d’un territoire local par le prisme du développement durable à partir d’un article de presse, portant sur la limitation du stationnement sur la place du château à Strasbourg.

 

On réutilise la grille de lecture du territoire par le développement durable pour relever dans le document les acteurs, le territoire, la gouvernance, l’environnement, économique, le social. Cette problématique permet de faire émerger l’importance des échelles mais aussi d’autres questions : Quels acteurs ? Qui décide ? Qui agit indirectement ? Quel posture pour l’enseignant quand il aborde le développement durable ?

 

Analyser l’espace urbain par le développement durable

 

François Guyon reprend sa grille de lecture des territoires par le développement durable en l’appliquant à l’espace urbain.

  • Lire la ville par les 3 logiques économique, sociale et environnementale
  • Poser le cadre conceptuel (« ville durable »)
  • Lire la ville en fonction des espaces (centre-ville, banlieue, l’espace périurbain), tout en déclinant pour chacun les trois sphères du développement durable.

Pauvreté, alphabétisation, santé : quelques pistes pour une approche spatiale

 

Jean-François Georget et François Guyon proposent enfin quelques pistes d’analyse et des documents pour aborder la seconde partie sur Des sociétés inégalement développées, pour laquelle les enseignants doivent aborder deux thèmes sur trois proposés (Les inégalités devant la santé, Les inégalités devant l’alphabétisation, L’inégalité devant les risques) puis traiter obligatoirement du quatrième thème, La pauvreté dans le monde.