dimanche 29 novembre 2020

Epreuve d’histoire-géographie du baccalauréat technologique, série STMG

La note de service n° 2013-205 du 30 décembre 2013 définit les modalités des épreuves d’histoire-géographie du Baccalauréat technologique dans la série STMG à compter de la session 2014. Elle abroge la note de service n°2007-017 du 15 janvier 2007

Présentation de l'épreuve :
Il s’agit d’une épreuve écrite, coefficient 2, d’une durée de 2h30. Les candidats doivent démontrer leurs capacités à :
  • Mobilier des connaissances fondamentales
  • Exploiter, organiser et confronter des informations
  • Rédiger des réponses construites mises au service d’une réflexion historique et géographique, et montrant une maîtrise correcte de la langue

L’épreuve comporte deux parties, notée chacune sur 10 points. La note attribuée, sur 20 points, est la somme des notes de chacune des parties.

Première partie de l'épreuve :

La première partie porte sur les « questions obligatoires » du programme et consiste en une série de 5 à 7 questions à réponses courtes. Le candidat peut être conduit à : 

  • Caractériser un espace, une période, un événement, une situation, un personnage
  • Citer des acteurs
  • Justifier une affirmation en proposant ou choisissant des arguments
  • Localiser ou compléter un croquis
  • Proposer ou choisis les dates-clés ou les périodes-clés d’une évolution
  • Proposer ou choisir un définition pour une notion
Seconde partie de l'épreuve :

La seconde partie porte sur les « sujets d’étude au choix » du programme. Elle consiste en un exercice qui porte sur un ou deux documents, sur lequel ou sur lesquelles portent des questions qui guident le candidat. 4 exercices sont proposées au candidat qui en traite un seul. Ces 4 exercices relèvent des 4 « sujets d’étude au choix » correspondant à deux thèmes généraux du programme d’histoire et/ou de géographie.

 

Cette partie de l'épreuve conduit le candidat :
  • A dégager l'apport d'un document à la connaissance d'une question figurant dans les programmes ou à la compréhension d'une notion
  • Ou à mettre en relation deux documents, pour en dégager les points communs, les différences, les oppositions ou les complémentarités.