« J’ai 10 ans » Palmarès des élèves

Arts visuels, photographie, design - 22 juin 2020

Publié dans : Arts visuels, photographie, design

Lauréats concours carte postale DAAC/Association Central Vapeur

La remise des prix et présentation d’une sélection du concours de cartes postales organisé par la DAAC et Central Vapeur à destination des élèves de 3 à 25 ans sur le thème anniversaire des 10 ans aura lieu lors du Mini salon (30 octobre/1er novembre) sur le site du Garage Coop. Expositions, rencontres, surprises, éditeurs et micro-éditeurs vous enchanteront tout au long de ces deux jours riches en couleurs.

L’association Central Vapeur est constituée de collectifs d’édition, d’auteurs·trices indépendants, d’acteurs·trices culturels de Strasbourg et de la Région. Elle participe depuis 2010 au développement et à la structuration de l’illustration, de la bande dessinée et du dessin contemporain par l’organisation d’événements et la mise en réseau des énergies tant au niveau local, qu’européen.

Les lauréats : Yuri Gonzale-Karm dans la catégorie école primaire, Kenza Gros dans la catégorie sixième, Maeva Niggemann dans la catégorie cinquième, Ania Bruder dans la catégorie troisième, Alexandra Duconcelle dans la catégorie lycée et enfin Elouan Guillou dans la catégorie supérieur.

Bravo au plus de 500 participants !

La prochaine édition du concours de carte postale pour la rentrée 2020/2021 sera en partenariat avec CERCLE MAGAZINE

 https://www.cerclemagazine.com/

Nous avons choisi comme thème : Fantômes

Pour vous mettre en appétit, voici leur édito : Si le fantôme est un terme au contour flou et impalpable par essence, une chose est sûre, il est parmi nous ! On ne cherche pas ici à savoir s’il existe ou pas – à chacun son idée – mais plutôt à comprendre ce qu’il convoque à travers cet état de présence et d’absence simultanées. Au fil de l’histoire, à travers les questionnements philosophiques, artistiques et scientifiques et dans la transmission de récits merveilleux, le fantôme a suivi le cheminement de nos cultures et sociétés.

À travers lui, c’est notre rapport au sens et au temps dont il est question. Il se fait métaphore du passé et représentant d’une certaine forme de mémoire. Le fantôme est aussi un parfait exutoire et un objet de divertissement. Ainsi, à la manière d’un spectrographe, ce huitième numéro de Cercle révèle sur le papier une sélection fantomatique vue par les prismes de l’histoire, de l’objet, du cinéma et de l’attraction.

Alors esprit, es-tu là ?