mardi 26 janvier 2021

La relation Ecole/Famille

La relation Ecole/Famille

La relation entre l'Ecole et les Familles est essentielle pour le suivi des élèves. Elle est d'ailleurs cadrée institutionnellement, puisque la circulaire de 2006 : Rôle et place des parents à l'école la caractérise de coéducation. 

La coéducation Ecole/Famille est l'accompagnement commun de l'enfant par les familles et les membres de l'école pour la réussite (scolaire et sociale) et le bien-être du jeune. 

La communauté éducative est définie par les textes réglementaires. 
Elle englobe l’ensemble des personnes impliquées directement ou indirectement auprès des élèves:

  • les parents d’élèves

  • le chef d’établissement et son adjoint

  • le gestionnaire et/ou l’agent comptable

  • les enseignants

  • les CPE et les assistants d’éducation

  • les personnels ATOSS (administratifs, ouvriers, de service et de santé)

  • les élus des collectivités locales (commune et département ou région)
     

"Les parents d'élèves sont les membres de la communauté éducative.
Leur participation à la vie scolaire et le dialogue avec les enseignants et les autres personnels sont assurés dans chaque école et chaque établissement.
Les parents d'élèves participent, par leurs représentants, aux conseils d'école, aux Conseils d'Administration et aux conseils de classe"
(Code de l'Éducation)

Pour aller plus loin...

 - Rapport Corre (2014) sur les relations entre l'école et les parents

 - Mission flash sur les relations entre l'école et les parents, janvier 2018

 - Les parents et l'Ecole, ONISEP, mars 2019


L'implication des parents : projet

Les représentants des élèves de l'académie, avec le soutien de la délégation à la vie collégienne et lycéenne ont réalisé des vidéos qui expliquent clairement et succinctement aux parents les instances suivantes :

Un projet original pour favoriser la participation des parents aux élections du 12 et 13 octobre 2018 et à la vie des établissements.

Voir la vidéo "Engagez-vous" adressée aux parents


Les espaces parents

L'article L. 521-4 du code de l'éducation prévoit dans tous les établissements d'enseignement, un espace à l'usage des parents et de leurs délégués. Cet espace parents est un lieu principalement dédié aux rencontres individuelles et collectives, et doit faciliter la participation des familles, les échanges et la convivialité. Les rencontres doivent y être organisées dans le respect des valeurs de la République et notamment des principes de neutralité et de laïcité.

« L’architecture scolaire a une fonction éducative. Elle est un élément indispensable de la pédagogie, contribue à la transmission des connaissances et à la découverte des cultures et favorise le développement de l’autonomie et de la sensibilité artistique des élèves. Il est prévu, dans tous les établissements d’enseignement, un espace à l’usage des parents d’élèves et de leurs délégués. »

Art. L521-4 (modifié par la loi no 2013-595 du 8 juillet 2013)

L’aménagement des espaces parents, lieux principalement dédiés aux rencontres individuelles et collectives, facilite la participation des familles, les échanges et la convivialité. Des actions et projets collectifs, en lien avec le projet d’école ou d’établissement, peuvent y être proposés.

Pour être un véritable lieu d’accueil, l’établissement doit davantage s’ouvrir sur son environnement (quartier, commune, associations...). Il doit avant tout inclure dans son diagnostic une analyse fine de son environnement, pour identifier le potentiel d’alliances locales.


Les représentants de parents d’élèves

Les représentants de parents d’élèves peuvent avoir un rôle de médiateur :
« Dans les écoles et établissements scolaires, les représentants des parents d’élèves facilitent les relations entre les parents d’élèves et les personnels. Ils peuvent intervenir auprès des directeurs d’école ou des chefs d’établissement pour évoquer un problème particulier et assurer ainsi une médiation à la demande d’un ou des parents concernés. En toute circonstance, les représentants des parents sont tenus à une obligation de confidentialité à l’égard des informations à caractère personnel dont ils peuvent avoir connaissance » (art D111.11 du code de l’éducation)


Les relations Ecole/Famille dans les textes de loi depuis la circulaire d'orientation de 2013

2013 : loi de refondation de l’École.

Dès l’article 2, la loi précise que « pour garantir la réussite de tous, l'école se construit avec la participation des parents, quelle que soit leur origine sociale. Elle s'enrichit et se conforte par le dialogue et la coopération entre tous les acteurs de la communauté éducative ». Les dispositifs d’aide à l’élève dans sa scolarité doivent être construits avec les parents et non seulement validés par ces derniers. Il est de  même reprécisé dans l’article 72 que « les enseignants tiennent informés les parents d'élèves et les aident à suivre la scolarité de leurs enfants ». La loi rappelle également la nécessité de l’investissement de tous les membres de la communauté éducative, quel que soit leur statut, pour la réalisation des objectifs fondamentaux de l’EN, résumés de la manière suivante : « une école à la fois juste pour tous et exigeante pour chacun ». De même, la notion de « coéducation » est réaffirmée dans ce texte : « La promotion de la « coéducation » est un des principaux leviers de la refondation de l'école. Elle doit trouver une expression claire dans le système éducatif et se concrétiser par une participation accrue des parents à l'action éducative dans l'intérêt de la réussite de tous les enfants. Il convient de reconnaître aux parents la place qui leur revient au sein de la communauté éducative. Il s'agit de veiller à ce que tous les parents soient véritablement associés aux projets éducatifs d'école ou d'établissement. Des actions seront conduites au niveau des établissements pour renforcer les partenariats avec les parents et leurs associations. Il s'agit aussi d'accorder une attention particulière aux parents les plus éloignés de l'institution scolaire, par des dispositifs innovants et adaptés ». Cette nouvelle loi d’orientation tend à redonner une place collaborative aux parents et non uniquement informative, sur les thèmes communs d’éducation (accompagnement des difficultés scolaire, lutte contre le décrochage, …). La déclinaison dans les circulaires de rentrée précise cette volonté d’ouverture (loi n°2013-595 du 8 juillet 2013 d'orientation et de programmation pour la refondation de l'école de la République).

2014 : le dispositif « Ouvrir l’École aux parents pour réussir l’intégration » se nomme désormais « Ouvrir l’École aux parents pour la réussite des enfants » s’adresse à présent en priorité au public étranger primo-arrivant hors Union européenne et modifie les modalités de pilotage local (circulaire n°2014-165 du 14 novembre 2014).

2016 : le décret n°2016-1574 du 23 novembre 2016 relatif aux représentants des parents d'élèves siégeant dans les conseils départementaux, régionaux, académiques et nationaux concrétise le « statut du parent délégué » qui englobe l'ensemble des réponses permettant de donner toute leur place aux parents.

2017 : le dispositif « Ouvrir l’École aux parents pour la réussite des enfants » est redéfini dans la circulaire n°2017-060 du 3 avril 2017 (public élargi, objectifs pédagogiques clairement précisés, pilotage local renforcé).

2018 : pas de circulaires concernant de manière prioritaire les familles ou des dispositifs particuliers à leur égard. Toutefois le rôle des familles dans l’orientation est réaffirmé.

2019 : il en est de même qu’en 2018, hormis les mentions dans les circulaires de missions.


Pour aller plus loin ...

La notion d’autorité parentale est définie dans l’article 371-1 du code civil : « un ensemble de droits et de devoirs ayant pour finalité l’intérêt de l’enfant ». Ces droits et devoirs conférés aux parents revêtent des aspects juridiques (ex. : fonction d’éducation, de direction et de surveillance à l’égard de l’enfant) et matériels (ex. : résidence de l’enfant). L’exercice conjoint de l’autorité parentale, ou coparentalité, est le régime de principe pour les parents quelle que soit leur situation matrimoniale (sauf si l’exercice unilatérale est décidé par le juge aux affaires familiales).

La préoccupation commune des parents et des personnels de l’éducation nationale est l’intérêt de l’enfant.
Le rôle des parents dans la scolarité de leur enfant est indispensable pour contribuer à sa réussite scolaire. La coéducation, c’est-à-dire la collaboration étroite et la responsabilité partagée entre l’École et la famille dans l’éducation des enfants, est gage de leur épanouissement et de leur réussite scolaire. Conformément à l’article L. 111-4 du code de l’éducation, les parents d’élèves sont membres de la communauté éducative. La circulaire n° 2006-137 du 25 août 2006 relative au rôle et à la place des parents à l’École précise que « la régularité et la qualité des relations construites avec les parents constituent un élément déterminant dans accomplissement de la mission confiée au service public de l’éducation. L’obligation faite à l’État de garantir l’action éducative des familles requiert de soutenir et renforcer le partenariat nécessaire entre l’institution scolaire et les parents d’élèves, légalement responsables de l’éducation de leurs enfants.

L’École doit en conséquence assurer l’effectivité des droits d’information et d’expression reconnus aux parents d’élèves et à leurs représentants».