vendredi 20 septembre 2019

A l'école du développement durable - 11 projets soutenus en 2018-2019

"A l'école du développement durable" est un projet proposé par l'académie de Strasbourg, la DREAL Grand Est (direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement), la représentation territoriale d'EDF en Alsace et la Société Générale depuis 13 ans. Il s'adresse aux collèges, lycées et centre de formation des apprentis (CFA) de l'académie.

 

En 2018-2019, 11 projets sont soutenus par le dispositif AEDD.
Les projets reçoivent un soutien financier des partenaires d'un montant moyen de 500 €.
En savoir plus sur le dispositif AEDD

 

A vos agendas  : présentation des 11 projets soutenus par le dispositif AEDD le mardi 14 mai 2019

 

La journée de présentation des projets soutenus par le dispositif AEDD aura lieu le mardi 14 mai 2019 à l’ESPE de Sélestat.

L’ensemble des productions seront exposées dans la salle des fêtes de l'ESPE de Sélestat et chaque groupe d’élèves-ambassadeurs présentera aux représentants des partenaires du dispositif.
À l’issue de chaque demi-journée de présentations, deux prix seront remis pour chacune des deux catégories : "Projets en lien avec la biodiversité" et "Autres projets en lien avec l'EDD".

 


Consulter le programme de la journée


"Oiseau y es-tu ?", le projet mené par le collège Lucien Herr à Altkirch (Haut-Rhin)

 

  • Enseignant porteur du projet : Jean Zipper, coordonnateur ULIS
  • Partenariat : DREAL Grand Est et Société Générale
  • Élèves impliqués : 10 élèves d’ULIS (unité localisée pour l’inclusion scolaire) 
  • Cadre : Projet de classe
  • Descriptif du projet : Alors que l’arrière du collège est favorable à la biodiversité (présence d’un jardin pédagogique et d’une haie semi-sauvage), la partie avant est fortement anthropisée (macadam et pelouse tondue régulièrement agrémentée de 2 arbres). Les élèves vont donc chercher à améliorer la biodiversité de cet espace en le rendant notamment plus attractif pour les oiseaux.

    Au programme : fabrication et implantation de 5 nichoirs et de 2 mangeoires filmées par des caméras d’observation, plantation d’arbres, participation au programme de sciences participatives « Oiseaux des jardins » proposé par le Museum national d’histoire naturelle et sensibilisation de l’ensemble de la communauté éducative aux enjeux de la sauvegarde de la biodiversité.

     


"L’apport du design dans l’habitat écologique temporaire et dans les moyens de production d’énergie verte", le projet mené par le lycée Marc Bloch à Bischheim (Bas-Rhin)

 

  • Enseignant porteur du projet : Fabrice Traissard, enseignant de Sciences industrielle de l'ingénieur option architecture et construction
  • Partenariat : DREAL Grand Est et Société Générale
  • Élèves impliqués : 25 élèves de Terminale
  • Cadre : Projets interdisciplinaires de S-Si (scientifique – sciences de l’ingénieur) et projets technologiques ITEC (innovation technologique et éco-conception) et AC (architecture et construction) de STI2D (sciences et technologie de l’industrie et du développement durable)
  • Descriptif du projet : Objectif : réaliser collectivement une structure éco-conçue, avec une valeur ajoutée en termes de design et d’ergonomie, servant d’espace convivial et de détente destiné à l’ensemble des élèves du lycée.

    Ce projet ambitieux cherche à faire travailler en commun des élèves de filières différentes sur deux problématiques sociétales fortes : celle de l’habitat et celle de l’énergie.

    Il impliquera deux groupes d’élèves : le premier travaillera sur la question de l’habitat mobile et temporaire (suite à des catastrophes naturelles, au déplacement de réfugiés, à des besoins économiques ponctuels, etc.) alors que le second groupe créera une structure ergonomique de production d’énergie verte : un chargeur à pédales permettant de recharger les téléphones portables.

     


"Océan et climat, graines de reporters scientifiques : la fonte de l’Arctique", le projet mené par le collège René Cassin à Cernay (Haut-Rhin)

 

  • Enseignant porteur du projet : Sonia Loewert, professeur de Sciences de la vie et de la Terre
  • Partenariat : EDF en Alsace, Société Générale
  • Élèves impliqués : 60 élèves de 5e
  • Cadre : Enseignement pratique interdisciplinaire (EPI), Établissement en démarche de développement durable (E3D)
  • Descriptif du projet : Retenus pour participer à l’opération nationale « Océan et climat » proposée par Tara Expéditions, les élèves engagés dans ce projet vont travailler plus spécifiquement sur la problématique de la fonte des glaces en Arctique en lien avec le changement climatique.

    Rencontres avec des chercheurs, immersion dans l’espace Grand Nord du Parc zoologique et botanique de Mulhouse, expérimentations en classe, etc. permettront notamment à ces « graines de reporters » de restituer leurs découvertes sous forme d’une vidéo qui sera valorisée sur la plateforme internet « Les dessous de l’Océan ».  Un document collaboratif sur les actions individuelles réalisables pour diminuer son empreinte carbone sera également produit et présenté lors d’une journée citoyenne organisée au printemps 2019 dans l’établissement.  


"Projet Merlin « alternatives aux produits phytosanitaires »", le projet mené par le collège Romain Rolland à Erstein (Bas-Rhin)

 

  • Enseignant porteur du projet : Luc Arbeit, enseignant en horticulture
  • Partenariat : DREAL Grand Est
  • Élèves impliqués : 15 élèves de 4e et 3e Segpa (Section d'enseignement général et professionnel adapté) et ULIS (unité localisée pour l’inclusion scolaire) 
  • Cadre : Projet de classe
  • Descriptif du projet : Acteurs de la mise en œuvre d’alternatives à l’usage de produits phytosanitaires, les élèves devront s’impliquer dans la recherche de solutions et/ou de techniques permettant une protection préventive et/ou curative naturelle des cultures.

    Lors de la vente annuelle des productions de jeunes plants de légumineuses de la section horticulture de le Segpa, les élèves proposeront les potions préventives et/ou curatives ainsi élaborées. Une façon pratique de valoriser les connaissances acquises tout au long du projet !

     


"Un jardin en permaculture au collège, pourquoi ?", le projet mené par le collège André Malraux à La Wantzenau (Bas-Rhin)

 

  • Enseignant porteur du projet : Régine Reuther, enseignante de Sciences de la vie et de la Terre
  • Partenariat : DREAL Grand Est
  • Élèves impliqués : 15 élèves de 6e, 5e et 3e
  • Cadre : Club éco-citoyen
  • Descriptif du projet : Objectif : développer la conscience éco-citoyenne des élèves en menant des actions concrètes permettant de réduire leur empreinte écologique.

    Pour sa première année d’existence, le club éco-citoyen a décidé de réaliser un jardin biologique en utilisant les techniques de permaculture pour produire localement des fruits et légumes. Création d’espaces favorables à la biodiversité, gestion raisonnée de l’eau, utilisation de matériel de récupération, partages d’expériences entre les élèves du club et l’ensemble de la communauté éducative du collège permettront aux élèves de concrétiser efficacement leur projet.

     


"La ruche connectée « Marchal bees »", le projet mené par le lycée Marchal à Molsheim (Bas-Rhin)

 

  • Enseignant porteur du projet : Clément Frantzen, enseignant en électrotechnique
  • Partenariat : DREAL Grand Est et EDF en Alsace
  • Élèves impliqués : 12 élèves de 1re professionnelle
  • Cadre : Projet de classe, Établissement en démarche de développement durable (E3D)
  • Descriptif du projet : Ce projet innovant s’inscrit pleinement dans la dynamique mise en place depuis la création du jardin pédagogique du lycée Marchal, il y a deux ans. Favoriser la biodiversité, protéger les abeilles, renforcer le lien humain-nature et éduquer les jeunes aux enjeux du développement durable sont autant d’objectifs de ce projet qui vise à mettre en place une ruche connectée sur le toit du lycée, attenant au jardin pédagogique.

    Mesures en continu de la température, de l’hygrométrie et du poids de la ruche sont autant de paramètres qui devraient être transmis en temps réel via le réseau Wifi de ce lycée 4.0 pour assurer au mieux le suivi de la ruche. Le miel produit grâce à cette ruche connectée et écologique (l’énergie nécessaire sera produite par des panneaux solaires) sera proposé au restaurant scolaire et lors de la journée portes ouvertes ! 

     


"Le lycée Albert Schweitzer se met au vert", le projet mené par le lycée Albert Schweitzer à Mulhouse (Haut-Rhin)

 

  • Enseignant porteur du projet : Ossama Megchiche, enseignante de Sciences économiques et sociale
  • Partenariat : DREAL Grand Est et Société Générale
  • Élèves impliqués : 68 élèves de 1re et Terminale Économique et sociale (ES)
  • Cadre : Accompagnement personnalisé
  • Descriptif du projet : Dans la continuité du projet soutenu l’année dernière, la section « Economique et Sociale » sportive du lycée va intensifier la dynamique engagée visant à comprendre les enjeux du développement durable et à mettre en place des actions concrètes de sensibilisation de l’ensemble de la communauté éducative.

    Cette année, les élèves concevront un « kit écolo du lycée » (permettant à toute la communauté éducative d’accéder à de nombreuses informations sur le développement durable et sur les actions mises en place dans le lycée) ainsi qu’une campagne vidéo « La minute écolo ». Une campagne d’affichage « éco-citoyenne » sera également réalisée.

    Point d’orgue du projet : la mise en place d’une semaine du développement durable au sein du lycée qui permettra d’affirmer l’identité éco-citoyennne du lycée !

     

     


"100 sucres", le projet mené par le collège Robert Schuman à Saint-Amarin (Haut-Rhin)

 

  • Enseignant porteur du projet : Jérôme Assalit, enseignant d'histoire géographie
  • Partenariat : DREAL Grand Est et Société Générale
  • Élèves impliqués :  200 élèves de 5e et 4 e
  • Cadre : Enseignement pratique interdisciplinaire (EPI), Club Education au développement durable, Établissement en démarche de développement durable (E3D)
  • Descriptif du projet :

    Par une approche transversale et interdisciplinaire, les élèves impliqués dans ce projet mèneront des recherches sur la place du sucre dans notre alimentation quotidienne et plus globalement, sur la notion d’alimentation durable.

    « Du sucre dans l’histoire » aux « sucres cachés dans les produits alimentaires industriels » en passant par la production de miel, ils se rendront compte que le sucre, source de gourmandise et de plaisir, peut également provoquer addiction ou maladie.

    Au travers d’expositions et de création de nudges* (indiquant pour chaque produit son équivalent en sucre) pour le restaurant scolaire, ils sensibiliseront l’ensemble de la communauté éducative à cette thématique.

 

* technique pour inciter des personnes à changer leurs comportements ou à faire certains choix sans être sous contrainte ni obligations et qui n'implique aucune sanction.

 

 


"Pour un établissement plus économe et plus durable", le projet mené par le collège de la pierre polie à Vendenheim (Bas-Rhin)

 

  • Enseignant porteur du projet : Fouad Azzouzi, enseignant de Physique Chimie
  • Partenariat : DREAL Grand Est et EDF en Alsace
  • Élèves impliqués : 65 élèves de 4e
  • Cadre : Enseignement pratique interdisciplinaire (EPI), Conseil de vie collégienne (CVC), Établissement en démarche de développement durable (E3D)
  • Descriptif du projet : Objectif : réaliser une étude technique sur la consommation énergétique du collège.

    Le coût du chauffage du collège, lié au mode de chauffage exclusivement électrique et à une isolation insuffisante, est exorbitant. En accord avec les collectivités de rattachement (Conseil départemental du Bas-Rhin et municipalité), les élèves vont être chargés d’étudier les différentes composantes de la consommation énergétique ainsi que les caractéristiques de l’isolation de l’établissement afin de proposer différents scénarii pour la mise en place d’un projet d’amélioration thermique et de rénovation du mode de chauffage. Un diaporama (mis en ligne sur le site du collège), une exposition (présentée lors de la semaine des projets de l’établissement) et un livret technique de type « étude de maitrise d’œuvre » (transmis aux collectivités) seront ainsi réalisés.

     


"Sur les traces d’une héroïne de nos vergers", le projet mené par le collège Otfried à Wissembourg (Bas-Rhin)

 

  • Enseignant porteur du projet : Catherine Lutsch, enseignante en Segpa (Section d'enseignement général et professionnel adapté)
  • Partenariat : DREAL Grand Est et Société Générale
  • Élèves impliqués : 11 élèves de 6e Segpa (Section d'enseignement général et professionnel adapté)
  • Cadre : Enseignement pratique interdisciplinaire (EPI), Établissement en démarche de développement durable (E3D)
  • Descriptif du projet : Objectif : améliorer le cadre de vie des collégiens tout en favorisant la biodiversité dans l’enceinte de l’établissement scolaire.

    Le collège de Wissembourg mène depuis de nombreuses années une réflexion sur la gestion de ses espaces verts (mise en place de différents jardins pédagogiques, etc.) pour que tous les collégiens investissent ces espaces.

    Après avoir été sensibilisés à la richesse de l’écosystème « verger » par la Maison de la nature du delta de la Sauer et d'Alsace du Nord, les élèves planteront un mini-verger dans l’enceinte du collège et apprendront à l’entretenir avec l’aide de l’Association arboricole de Wissembourg. Avec le concours de la LPO, ils réaliseront des nichoirs, puis les installeront dans les vergers des membres de l'Association arboricole, afin d’aider à la sauvegarde de la chouette chevêche, espèce emblématique des vergers !

     


"Des « incroyables comestibles » à la préservation plus globale de la biodiversité : et si mon collège devenait une réserve naturelle ?", le projet mené par le collège Maréchal de Mac-Mahon à Woerth (Bas-Rhin)

 

  • Enseignant porteur du projet : Philippe Tomasetti, enseignant d'histoire géographie
  • Partenariat : DREAL Grand Est et Société Générale
  • Élèves impliqués : 100 élèves de 6e et 5e
  • Cadre : Enseignement pratique interdisciplinaire (EPI), Club Ecole du développement durable (EDD)
  • Descriptif du projet : Dans la continuité du projet « De la pelouse à mon assiette » mené l’année dernière, les élèves partiront, cette année, à la découverte des plantes et des arbres comestibles sauvages des prés et des sous-bois environnant le collège. Ils rencontreront des pharmaciens, des botanistes et des restaurateurs afin de réaliser un livret bilingue de recettes qui sera publié et diffusé par le service jeunesse de la Communauté de communes de la vallée de la Sauer Pechelbronn. L’ensemble de la communauté scolaire sera sensibilisé à cette thématique : des menus respectueux de l’environnement et utilisant des plantes et des fruits sauvages comestibles seront proposés en lien avec la gestionnaire et le chef de restauration du collège.