mardi 25 juin 2019

Concours

 

 

Cliquez pour agrandir

Concours « imaginez la classe de demain »

13 projets ont été soumis au jury du concours "Imaginez la classe de demain", organisé par la Dane et la Cardie, qui se réunissait le mardi 22 mai 2018 au collège Bugatti de Molsheim.

Composition du jury :

Le jury était présidé par Marc Neiss, délégué académique au numérique, et se composait de Diana Klein, chargée de mission auprès du Cardie et enseignante, Anne Keller, principale du collège Olympe de Gouges, Pierre-Etienne Colard, chargé de mission à la Dane et enseignant, Camille Morel et Stella Rivat, élèves de troisième au collège Bugatti de Molsheim.

Critères d’évaluation :

  • L’aménagement des espaces : la façon dont le projet intègre ses idées et leur intégration dans un ensemble cohérent au sein d'une classe, la mobilité des éléments et la pertinence des différents espaces de la classe. 
  • Le caractère créatif et innovant : il ne s'agissait pas de simplement réorganiser une salle de classe, mais d'y intégrer les outils de demain.
  • L'intégration du numérique : il pouvait être discret ou visible, mobile ou fixé comme le TNI, ou résolument futuriste comme il fut remarqué et apprécié dans certains projets.
  • La faisabilité du projet, son impact pédagogique sur les élèves et le questionnement sur la place du professeur au sein de la classe étaient de ce fait trois autres critères incontournables.
  • Le concours se voulant être une réflexion avec les élèves, les projets les impliquant plus particulièrement ont été valorisés. 

 

 

Classement du jury :

1. Collège du Hugstein, Buhl.

Avis du jury : les espaces sont repensés pour deux types de classes (sciences et mathématiques). La modularité s'organise avec des tables et chaises mobiles, ce qui permet de créer facilement des groupes de travail, d'inclure les élèves en fauteuil, de pouvoir travailler debout ou dans un espace au calme, on y trouve des espaces d'affichages individualisés par niveaux. Le TNI devient un point central de projection géré par les élèves autant que par l'enseignant, qui n'a plus de bureau, puisqu'il est partout dans la salle, au milieu des élèves.

2 ex aequo. Collège Cassin, Cernay.

Avis du jury : Une belle intégration des outils numériques avec un chiffrage réaliste des besoins. Une belle réflexion au niveau des espaces selon les besoins des élèves, des travaux de groupes avec les dispositifs modulables.

2 ex aequo. Collège Jean-Jacques Waltz, Marckolsheim.

Avis du jury : Une salle bien repensée, des espaces bien définis, une réflexion qui a intégré l'ensemble des élèves de l'établissement.

 

Remise des prix au collège de Buhl

 

Commentaires du jury :

  • Les élèves plébiscitent les espaces ouverts, lumineux, aménageables et avec des plantes vertes. Ils aimeraient des salles plus grandes pour y intégrer différents espaces.
  • La posture de l'élève est remise en question : travailler debout, assis, sur des poufs pour pouvoir satisfaire les différentes personnalités.
  • La modularité doit permettre l’intégration d'espaces calmes, mais aussi des espaces de travaux de groupes : le mobilier sur roulette est indispensable, ou du moins des tables individuelles repositionnables. 
  • Le rôle central du bureau du professeur disparaît. Le professeur se déplace parmi les élèves et intervient sur la projection à distance. Les élèves prennent possession des espaces de projection : plusieurs tableaux, certains pour écrire, d'autres pour visualiser le contenu des tablettes ou des téléphones.
  • Les élèves utilisent des tablettes, des téléphones ou des PC, mais ont tous un dispositif numérique à disposition. Le travail se fait via l'ENT, qui reste un point central pour diffuser les contenus et déposer les travaux à travers Moodle. Le Wifi est une évidence.
  • Avec ces éléments, les élèves se voient tous travailler à leur rythme. Ils espèrent que l'intégration des outils numériques dans la classe de demain leur permettra d'avancer à leur rythme, avec des travaux individualisés et différenciés.

Présentation des projets

13 établissements ont participé au concours "Imaginez la classe de demain" 

Voici les principales idées qui se dégagent de l'ensemble de ces projets. Vous trouverez ci-dessous des extraits des projets, que vous pourrez consulter dans leur intégralité en cliquant sur les liens en bas de page.

 

Les élèves se sont fortement impliqués. La carte mentale a été fortement utilisée.

               

 

Les élèves imaginent des salles ouvertes, avec des espaces et des plantes vertes. On peut même apporter ses chaussons.

                              

 

                                      

Les espaces sont modulables, le professeur se retrouve au centre, entouré des élèves. Les tables et chaises s'adaptent à la taille des élèves, avec roulettes évidemment.

             

                                                                          

 

Les élèves pensent aussi à leurs camarades handicapés, à ceux qui veulent du calme, travailler dans une position debout ou assis dans un pouf.

                         

 

                       

 

 

Le numérique est omniprésent et s'intègre totalement dans l'usage quotidien. Les tablettes, la vidéoprojection, l'ENT et les TNI, que les élèves s'approprient tout autant que les enseignants.

                                       

 

 

Vous pouvez télécharger les dossiers complets en cliquant sur les liens suivants.