Après le baccalauréat

S’orienter après le bac, c’est faire un choix d’études, mais c’est aussi esquisser, voire préciser un choix professionnel (choix d’un domaine d’activité, d’un environnement professionnel, d’un contexte de travail), et peut-être même un choix de vie : choix de vie étudiante à court terme et choix de vie en général à plus long terme.

Ces choix ne peuvent bien sûr s’effectuer qu’en lien avec la personne que vous êtes (centres d’intérêt, valeurs, ambitions, compétences, capacité de travail …).

Le choix d’études

Ce choix sera en partie conditionné par le bac préparé.

Avec un bac général

Le bac général permet de continuer ses études à l’université, en classes préparatoires, en écoles de commerce, en écoles d’ingénieurs...

Avec un bac technologique

Quelle que soit la spécialité du bac technologique préparé, il est possible de poursuivre des études supérieures adaptées à son cursus et à son projet.

La priorité est donnée aux BTS ou aux DUT, mais également à certaines classes préparatoires, écoles spécialisées ou écoles d’ingénieurs et licences professionnelles avec un bac + 2.

Section de technicien supérieur

Diplôme préparé

BTS : brevet de technicien supérieur (2 ans).

Accès : avec un bac + dossier scolaire.

Accès de droit pour les titulaires d’un bac technologique ou professionnel ayant obtenu une mention «bien» ou «très bien».

Au programme

Les deux tiers de l’emploi du temps sont consacrés à l’enseignement professionnel et aux travaux pratiques. Les enseignements généraux sont souvent abordés sous l’angle

de leurs applications techniques ou technologiques dans la spécialité. Un ou plusieurs stages de 8 à 12 semaines sont effectués en entreprise pendant les 2 années. Ils font

l’objet d’un rapport écrit évalué pour l’obtention du diplôme.

60 spécialités de BTS sont proposées en Alsace, dans le secteur industriel, tertiaire, agriculture-agronomie-environnement, art et audiovisuel, sanitaire et social…

Débouchés : en général, l’insertion est facile, avec des nuances selon la spécialité préparée. Des poursuites d’études sont possibles notamment en licence professionnelle.

Institut universitaire de Technologie

Diplômes préparés :

DUT : diplôme universitaire de technologie

(2 ans) ;

LP : licence professionnelle (1 an avec un bac + 2).

Accès : bac + dossier scolaire, parfois entretien et/ou épreuves de sélection.

Accès de droit pour les titulaires d’un bac technologique avec une mention «bien» ou «très bien».

Au programme : les DUT proposent une approche polyvalente d’un domaine professionnel, où enseignement général, enseignement technologique et professionnel se côtoient à part égale.

Des stages en entreprise de 8 à 16 semaines font partie de la formation.

19 spécialités de DUT en Alsace dans le secteur industriel, tertiaire, sanitaire et social et dans l’agriculture-agronomie-environnement.

Débouchés : en règle générale, l’insertion est facile, avec des distinctions selon la spécialité préparée.

De plus en plus de titulaires d’un DUT poursuivent leurs études, principalement en licence professionnelle mais également en écoles d’ingénieurs ou de commerce.

Université

Diplômes préparés :

  • licence (3 ans)
  • licence professionnelle (1 an avec bac + 2)
  • master (5 ans)
  • doctorat (8 ans)

Accès : avec un bac.

Les études universitaires s’adressent principalement aux bacheliers des séries générales (L, ES, S).

Premier diplôme universitaire, la licence, délivrée après 3 ans d’études, n’est pas une fin en soi, mais une étape dans un parcours d’études longues.

Les domaines : de la médecine au sport, en passant par les arts, le droit, les sciences, les langues, les lettres, les sciences humaines ou l’économie... Un large choix qui doit tenir compte de la série du bac préparé.

Débouchés : les diplômés de haut niveau connaissent une insertion comparable à celle des sortants d’écoles d’ingénieurs ou de commerce.

Mais la filière de formation reste un déterminant majeur des conditions d’insertion. Les profils scientifiques et plus particulièrement ceux qui ont une vocation industrielle sont les mieux placés sur le marché du travail. Les diplômés en gestion connaissent également des conditions d’insertion favorables. Les profils littéraires, sciences humaines et droit nécessitent souvent une double compétence.

CPGE

Classes préparatoires aux grandes écoles (2 ans)

Accès : bac + dossier scolaire. Prise en compte des notes de 1re et de terminale. Ces classes sont accessibles aux titulaires d’un bac général ou technologique, selon la spécialité choisie.

3 types de CPGE :

  • les classes préparatoires littéraires,
  • les classes préparatoires économiques et commerciales avec 3 voies (scientifique, économique, technologique),
  • les classes préparatoires scientifiques.

Débouchés : les CPGE constituent la voie royale d’accès aux grandes écoles. Elles préparent aux concours d’entrée dans les écoles normales supérieures, les écoles d’ingénieurs, les écoles vétérinaires ou agronomiques, les écoles de commerce et de gestion, selon la voie choisie. Ceux qui n’ont pas intégré une grande école peuvent poursuivre leurs études à l’université ou dans d’autres écoles...

Écoles d’ingénieurs

Diplôme préparé :

  • diplôme d’ingénieur (5 ans)

Accès : en Alsace, les 12 écoles d’ingénieurs proposent des formations dans des domaines divers (BTP, industrie, architecture, chimie, environnement, biotechnologies, informatique…) 3 écoles recrutent directement après le bac : l’INSA, l’ECAM et l’ECPM.

9 écoles recrutent principalement après un bac+2 : l’ENGEES, l’ENSCMu, l’ENSIIE, l’ENSISA, l’ENSPS, l’EOST, l’ESBS, ainsi que l’ITII et le CNAM qui proposent des formations en alternance.

Les concours : l’admission dans une école d’ingénieurs (après le bac ou une classe préparatoire) se fait obligatoirement par le biais d’un des nombreux concours existants.

Débouchés : les ingénieurs occupent de multiples fonctions, à différents postes, dans tous les secteurs de l’industrie et des services.

Cette adaptabilité leur donne un profil très recherché sur le marché de l’emploi.

Écoles spécialisées

Diplômes préparés :

  • diplômes d’État (2 à 4 ans)
  • titres reconnus par la profession (2 à 4 ans)

Accès : concours, examen, tests, entretiens. Le recrutement est sélectif.

Des démarches sont à effectuer auprès des écoles pour connaître les conditions d’admission. Attention, le recrutement s’effectue parfois tôt dans l’année.

En cas d’abandon des études, les possibilités de réorientation sont rares.

Les écoles : écoles paramédicales, écoles du secteur social, écoles d’art, écoles de commerce et de gestion, écoles de notariat, armées, police nationale...

Débouchés : les diplômés de certains secteurs (social, paramédical, droit, commerce...) s’insèrent plutôt bien. En revanche, ceux des métiers artistiques, de la communication, du journalisme, connaissent plus de difficultés.

Panorama de l’enseignement supérieur