SUD Éducation Alsace

Création du nouveau corps des PsyEN : Reculs en cascade !

La situation actuelle n'était déjà pas brillante !


Les COP sont depuis plusieurs années malmené-e-s : la carte cible du ministère et du rectorat conduisent à une fermeture drastique des CIO, le nombre de COP diminue fortement puisque les départs en retraite ne sont pas renouvelés, ce qui amène les personnels à suivre un nombre d'élèves bien trop important (plus de 1 200 en moyenne), le plus souvent sur plusieurs établissements, avec des conditions de travail déplorables (déplacements, adaptation à plusieurs équipes...) Les conditions d’accueil des élèves sont bien souvent inadaptées (bureau exigu, ordinateur sans connexion internet, mobilier désuet...) Leurs missions ont déjà évoluées via des réformes successives (SPRO, OFPLTV, PIIODMP) dans un contexte visant à individualiser les parcours des élèves dans une école de plus en plus assujettie au modèle économique libéral.

 


Dans le 1er degré, si l'option psychologue a été préservée, entre 2007 et 2012 les effectifs de maître E sont passés de 3 800 à 1 800 et ceux de maître ou G de 7 900 à 4 600.

Depuis 2012, la baisse est enrayée, cependant les 200 re-créations qui ont eu lieu ne sont pas à la hauteur des besoins des écoles, des enseignant-e-s et des élèves les plus fragiles. Il est pourtant nécessaire de créer ou compléter les équipes RASED pour garantir la présence des 3 spécialités avec des interventions possibles dans toutes les écoles, de relancer les départs en formation spécialisée des enseignants-e-s à la hauteur des besoins, de garantir toute leur place aux missions de prévention et d’adaptation scolaire.

 

 

Avec le nouveau corps, quelles perspectives ?


La publication début 2017 du décret n°2017-210 après approbation en CTM des organisations FSU, UNSA et SNALC aboutit à la création d'un corps unique PsyEN avec 2 spécialités :
- « éducation, développement et apprentissages » (dans le 1er degré) : les psy scolaires ont dû effectuer un choix avant le 31 mai 2017 pour être PsyEN (définitivement ou par détachement pour une période de 5 ans) ou redevenir PE.
- « éducation, développement et conseil en orientation scolaire et professionnelle » (pour le 2nd degré) : tou-te-s les COP deviennent PsyEN.
Ces organisations signatrices ont mis en avant la vraie reconnaissance du travail fourni et une revalorisation salariale via un accès à la hors classe.


L’appellation « psychologue » induit des attentes différentes des missions actuelles des personnels positionnés sur ce champ. En acceptant cette proposition émanant des deux premières organisations syndicales de l’EN (FSU et UNSA), le ministère a saisi l’opportunité de montrer sa volonté d’apporter une touche « psy » à l’accompagnement des élèves et d’afficher une manière de se confronter aux problèmes de difficultés et d’échec scolaires. Cet affichage cependant tronque la réalité du quotidien des établissements scolaires qui manquent avant tout de moyens pour accompagner au mieux leurs élèves et en particulier là où ces élèves en ont le plus besoin.

La mise en place de deux spécialités n’atténue pas une forme de fusion dans un même moule des PsyEN. Les conditions identiques de leur recrutement (Master 2 de psychologie), et de leur formation (une année en tant que fonctionnaire stagiaire avec la part relevant de leur spécialité considérablement réduite par rapport à la situation actuelle) gomment en particulier la nécessaire expérience d’enseignement des PsyEN qui interviendront dans le 1er degré et l’approche en terme de sociologie de l’éducation et du monde du travail pour ceux et celles qui exerceront dans le 2nd degré. Les PsyEN ex-COP vont voir leurs activités professionnelles concentrées sur les publics scolaires à profils dits « particuliers » (handicap, trouble du comportement, décrochage…) au détriment du public scolaire dans sa globalité, un public en attente d’information et de conseil en orientation scolaire et professionnelle.

 


Concrètement :
- le peu de concertation avec les personnels concernés conduit à un changement de statut imposé, surtout pour les COP ;
- l'élargissement des missions va augmenter la charge de travail des personnels (avec même une augmentation de semaines travaillées) alors qu'au contraire SUD éducation revendique une diminution du temps de travail ;
- la revalorisation salariale promise est ridicule, pire, les 2 spécialités n'auront pas le même montant de primes ;
- l'évaluation dans le cadre du PPCR renforce le pouvoir hiérarchique.

Pour SUD éducation, cette création d'un nouveau statut n'est pas sans lien avec l'évolution générale du système éducatif : il ne s'agit pas que d'une modification du travail des COP ou RASED psychologues mais aussi de rendre l'individu responsable de son insertion dans la société, dans le monde du travail, de ses difficultés scolaires (but de l'apprentissage, du parcours avenir, de la réforme du collège...)  le tout dans un contexte de réduction des dépenses publiques.


Dans ce contexte, SUD éducation sera particulièrement vigilant pour les PsyEN :
- au libre choix des outils et méthodes utilisés par les PsyEN ;
- aux formations dispensées dans le cadre de la formation continue ;
- aux possibilités d'analyse de pratiques, indispensables pour les psychologues.

CUI – CAE : halte au travail gratuit !

Depuis la mise en place de l'annualisation des contrats aidés CUI-CAE (Contrat unique d'insertion – contrat d'accompagnement dans l'emploi), SUD Éducation dénonce cette pratique comme étant illégale. Dans les faits, les personnes employées en CUI-CAE travaillent 24 heures par semaines mais ne sont payées que 20 heures !

 

Sous prétexte de rattraper le temps de vacances scolaires, il faudrait travailler 4 heures de plus par semaine gratuitement.

D'après le code du travail, la modulation de l'emploi du temps, qui prévoit des semaines hautes et des semaines basses, n'autorise toutefois pas les semaines à 0 heures : les vacances scolaires sont considérées comme une fermeture de l'établissement et doivent être rémunérées !

Pour en savoir plus :http://www.sudeducation.org/CUI-CAE-halte-au-travail-gratuit.html



Depuis 1 an, plusieurs victoires aux prud’hommes ont permis de faire condamner les établissements pratiquant cette annualisation, d'indemniser les personnes concernées et de mettre fin à ces pratiques dans certaines académies.


MAIS DANS L'ACADÉMIE DE STRASBOURG, CETTE PRATIQUE ABUSIVE EST TOUJOURS EN VIGUEUR !



SUD Éducation Alsace appelle donc toutes les personnes en CUI-CAE victimes de cette annualisation abusive à nous contacter pour envisager des démarches auprès du rectorat et des établissements employeurs :


sudeducalsace@gmail.com

Pour la Bas Rhin : 06 07 27 78 96

Pour le Haut Rhin : 06 10 46 56 10 ou 06 17 74 35 82

 


http://www.sudeducalsace.info/spip.php?article1245

 

 

 

 

 

 

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Face à la précarité, comment défendre ses droits dans l’éducation nationale ?

Stage de formation syndicale :

 

Contractuels (enseignant-e-s, COP,...), vacataires, AED, AVS/AESH, CUI-CAE,...

 

Face à la précarité, comment défendre ses droits dans l’éducation nationale ?

 

Jeudi 11 mai 2017, 9h-17h

Maison des syndicats, 1 rue Sédillot, Strasbourg

 

CETTE FORMATION EST OUVERTE À TOUS LES PERSONNELS DE L'ÉDUCATION NATIONALE, PRÉCAIRES OU NON, ENSEIGNANTS OU NON, DE LA MATERNELLE À L'UNIVERSITÉ.


- QUELS SONT LES DIFFÉRENTS CONTRATS PRÉCAIRES DE L'ÉDUCATION NATIONALE ? QUELLES SONT LEURS PARTICULARITÉS ?

- COMMENT SE DÉFENDRE FACE À LA HIÉRARCHIE ?

 

Pour plus d'information et les démarches d'inscription : http://www.sudeducalsace.info/spip.php?article1225

 

 

 

 

 

 

 

HALTE A LA DESTRUCTION DU SERVICE PUBLIC D’ORIENTATION DE L EDUCATION NATIONALE : AUCUN CIO NE DOIT FERMER

Face au désengagement financier des conseils départementaux du financement des CIO, le ministère de l’éducation nationale a fixé une carte cible qui consiste à supprimer 35 CIO sur le territoire national. Ces prévisions interviennent après une série de fermetures qui ont dégradé le réseau depuis une dizaine d’années, ainsi dans notre académie, deux CIO ont déjà fermé dans la dernière période.
 
Trois CIO vont donc disparaître dans notre académie très prochainement.

 



Une hémorragie du service public dans le HAUT RHIN :



Ce sont surtout les habitants du HAUT RHIN qui vont payer le prix fort de ces amputations puisque sont menacés 3 CIO parmi les 7 de Thann, Saint Louis, Altkirch, Guebwiller, Mulhouse (Cité administrative et Bollwerk), Colmar.

Ce sont les CIO de petite taille à savoir, Thann Altkirch et Saint Louis situés en zone rurale et de moyenne montagne qui vont probablement payer le prix fort, et vont donc rejoindre la longue liste des services publics qui ont disparu de ces territoires.


Qu'est ce qu'un CIO ?

C'est un service public GRATUIT de l'éducation nationale ouvert à tous et toutes et permettant d'obtenir informations et conseils sur les formations et l'orientation. Les conseillers d'orientation psychologue (COP) reçoivent les élèves, familles et adultes pour un entretien personnalisé permettant de les aider dans leur projet d’orientation, de scolarité, de reprise de formation etc.

Il existe un CIO par district scolaire.

La destruction du réseau des CIO priverait encore les usagers (élèves, parents d'élèves, adultes) et les plus fragiles d'entre eux d'un service public gratuit, de proximité et de qualité dans le domaine de la formation et de l'orientation.

SUD Éducation revendique :
- le maintien d’un service public d’orientation de l’Éducation nationale
- le maintien de TOUS les CIO dans l’académie pour un service d’orientation de proximité
- le maintien de TOUS les postes de COP et du personnel administratif.


Cette situation est intolérable.



C'est à l’État d'assurer le service public d'orientation de l’éducation nationale, c'est donc à lui de reprendre les CIO dont le financement est menacé.


Pour soutenir, les personnels et les usagers de ces services, vous pouvez signez la pétition : https://www.change.org/p/cio-les-cio-centre-d-information-et-d-orientation-dans-la-tourmente

 

Documents pdf à diffuser :

Tract intersyndical au format .pdf 

Pétition contre la fermeture des CIO dans le Haut Rhin au format .pdf  

Tract SUD Education contre les fermetures de CIO au format .pdf

Pour nous contacter

SUD Education Alsace est un syndicat intercatégoriel qui syndique et défend tous les personnels de l'éducation nationale.

 

Pour visiter notre site académique : http://sudeducalsace.info/

Pour visiter le site de la fédération :http://www.sudeducation.org/

Courriel : sudeducalsace(at)gmail.com

 

Adresse :

 

SUD éducation Alsace c/o Solidaires - Maison des Syndicats - 1 rue Sédillot - 67000 Strasbourg

Permanences les jeudis de 14 à 18h.

Téléphonez avant de passer pour confirmation.

 

Téléphone:

 

03 67 15 28 80

06 07 27 78 96

06 65 39 72 67

 

Pour contacter nos commissaires paritaires (professeurs certifiés) :

 

capa.sudeducalsace(at)gmail.com

06.31.26.72.23