mardi 2 mars 2021

La mesure de la délinquance

1/ Sensibilisation : vidéo chiffres délinquance. http://www.lemonde.fr/tele-zapping/video/2011/01/21/on-fait-dire-ce-qu-on-veut-aux-chiffres-de-la-delinquance_1468963_811987.html La délinquance baisse ou progresse ? Pourquoi ne sont-ils pas d’accord sur l’interprétation des chiffres ?

Baisse délinquance globale mais hausse violences aux personnes, baisse du nombre de vols, de voitures brûlées…

La police reçoit des directives pour maquiller les comptes, pour ne plus enregistrer les bagarres, les escroqueries à la carte bancaire par Internet…

Pourquoi masquer les chiffres de la délinquance ? Qui a intérêt à afficher une baisse de la délinquance en France ? Le chiffre de la délinquance est un enjeu politique fort. 

2/ Quoi info. http://quoi.info/actualite-societe/2012/01/17/baisse-de-la-delinquance-une-grosse-entourloupe-1118578/ la délinquance baisse de 3% entre 2009 et 2010, puis de 0,34% entre 2010 et 2011... Pourquoi l’article critique-t-il ce chiffre ?

Cela ne veut pas dire grand-chose car on rassemble dans un seul chiffre de multiples réalités différentes (meurtres, vols, agressions physiques, entorses aux règlements sur la chasse, irrégularité des papiers d’identité (sans papiers), consommation de cannabis = 1 an de prison + amende jusqu’à 3 750€…) 

La production de données globalisées sur l’évolution de la délinquance est l’objet de critiques parce que sont amalgamées de multiples variétés d’actes délinquants, lesquels sont pour certains en hausse, pour d’autres en diminution ; on peut agréger ainsi différents types d’atteintes aux personnes (assassinats, viols, coups et blessures, violences verbales), ou aux biens (cambriolages, vols avec effraction, vols de voitures, escroqueries), ou encore d’autres infractions (toxicomanie, absence de papiers en règle, fraude fiscale, etc.)

3/ D’où viennent ces chiffres de la délinquance ? Statistiques établies par la police à partir de son activité (nombre de plaintes enregistrées et auxquelles on donne suite ou de faits constatés) :

http://www.inhesj.fr/fichiers/ondrp/Bulletinannuel/ba_2011.pdf: Page 7 :

Sur longue période, de 1996 à 2011 : baisse du taux de faits constatés d’atteinte aux biens pour 1000 habitants.

100 crimes en France, 1000 en Chine : société où on est le plus en sécurité ?

Chine, car 10 fois plus de crimes mais population 20 fois plus grande, donc moins de risques d’être touché par un crime. Idem si la population française augmente, la comparaison en valeur absolue est peu pertinente.

Pourquoi cet indicateur est-il plus pertinent que le simple nombre d’actes en valeur absolue ?

Car si la population totale augmente, cela peut se traduire par une augmentation d’actes délinquants sans que le risque d’être victime de ces actes augmente.

Quel bilan tirer de cette étude ? Comment évolue la délinquance sur longue durée ? Baisse du taux d’atteinte aux biens (moins de vols) mais augmentation du taux d’agressions physiques. La baisse de la délinquance générale manifeste-t-elle donc une baisse de l’insécurité ? Oui pour les vols, non pour les agressions physiques. Manifeste-t-elle donc une plus grande efficacité du contrôle social exercé par la police ?

Non, baisse des vols de voitures de 25% entre 2006 et 2011 : grâce aux progrès techniques de sécurité intégré aux voitures…

Synthèse : I/ Les données policières pour mesurer la délinquance…

La délinquance désigne la transgression de normes juridiques, de lois, comme les crimes, délits et contraventions, qui entraînent des sanctions pénales (amendes, peine de prison) appliquées par des institutions spécialisées (police, justice)

Les chiffres de la délinquance publiés et commentés par les journalistes et responsables politiques dans les médias sont produits par l’institution policière à partir de son activité. Le chiffre global de la délinquance ainsi collecté est souvent commenté dans les médias :

-si la délinquance baisse, ce peut être le signe de l’efficacité de la politique contre la délinquance menée par le gouvernement, que le gouvernement pourra mettre en avant.

-si le chiffre de la délinquance augmente, ce peut être le signe du manque d’efficacité de la politique du gouvernement dans sa lutte contre la délinquance que lui reprochera l’opposition.

Cependant, ce chiffre n’a pas vraiment de sens car il regroupe une grande diversité de pratiques délinquantes qui ne présentent pas toutes le même degré de dangerosité : on y additionne les meurtres, vols à main armée, vols à la tire, infraction aux papiers d’identité (sans papiers), consommation de stupéfiants (comme le cannabis), infractions aux règles sur la pêche et la chasse… L’étude plus détaillée des chiffres de la délinquance montre des grandes tendances sur le long-terme : -baisse des atteintes aux biens (vols, mais surtout la chute des vols de voiture…, dégradations…) -la hausse des agressions physiques aux personnes.