TRAAM 2019/2020

Quelle contribution du numérique à la formation des élèves aux démarches scientifiques développée en SES ?

 

Nous proposons de réaliser des scénarios pédagogiques répondant aux deux principaux axes.

Nous souhaitons explorer le numérique au service de la modélisation en suivant deux pistes. Premièrement, nous verrons comment utiliser un tableur de façon récurrente (traitement de données statistiques pour faire apparaitre des corrélations, construction et déplacement de courbes d’offre et de demande…) en nous appuyant sur les équipements des élèves, tous détenteur d’un ordinateur portable dans le cadre du lycée 4.0. Nous utiliserons aussi des outils numériques de sondage pour faire des enquêtes quantitatives et proposerons d’en traiter les résultats avec un tableur.

Deuxièmement nous proposerons d’utiliser des outils de vote pour faire émerger des modèles de comportement à partir des réponses des élèves (dilemme du prisonnier, liens sociaux, gestion du risque, vote) en s’appuyant notamment sur les travaux d’économie expérimentale.

 

Axe 1 : utiliser un tableur pour modéliser et enquêter

Nous avons créé 18 tutoriels vidéos proposant un grand nombre d’usages qui peuvent être fait des tableur en SES : travail sur le marché (création de courbes d’offre et de demande, déplacement de courbe), travail sur les coûts (formules de calcul, construction d’une courbe de coût) et analyse de résultats d’enquête (création tableau croisé, création graphique, préparation d’un sondage préalable à son traitement par le tableur...)

https://www.youtube.com/channel/UCKxRE6qYLpPR0m_rGltSICA/vid eos


En cours d’année, nous avons dû abandonner une partie de nos projets car le dispositif de classe à distance initié tout début mars en Alsace ne permettait pas dans de bonnes conditions de faire travailler les élèves sur tableur. L’utilisation d’un tableur est trop complexe pour les élèves pour pouvoir le faire hors classe.

 

1/1/ Utiliser des outils numériques interactifs pour initier une démarche scientifique

Néanmoins nous avons travaillé dans le cadre de la continuité pédagogique sur la question de la modélisation dans une activité que les élèves pouvaient réaliser en autonomie. Cette activité repose sur l’outil moodle. Les élèves découvrent des ressources, répondent à des questions, font des textes lacunaires, s’entraînent sur des exercices interactifs. Les élèves rédigent directement sur Moodle, en ligne.

Les élèves découvrent la différence entre corrélation et causalité autour des notions de PIB et de croissance et de l’actualité (épidémie de covid19).

 

Cette activité s’appuie sur de nombreuses ressources interactives de modélisation :

Par exemple, sur le site de la cité de l’économie, les élèves peuvent choisir de croiser des séries de données et s’interroger sur les liens entre les données retenues :

Sur le site du Monde, on peut générer des corrélations aléatoires :

Sur gapminder, on pourra étudier des relation entre PIB/hab et emission de Co2, consommation pétrole, inégalités

 

Un site propose aux élèves de calculer leur empreinte écologique :

 

On initiera ainsi les élèves à la modélisation en leur montrant que des outils numériques permettent de questionner, d’investiguer des relations statistiques, que les modèles sont donc des instruments pour mieux comprendre le réel. On les initiera alors à la démarche scientifique, à l’élaboration d’hypothèse qui peuvent ensuite être étudiées grâce à des outils numériques qui traitent des données.


1/2/ Utiliser un tableur et des outils numériques pour réaliser une enquête quantitative :

Nous proposons de réaliser des enquêtes quantitatives auprès de tous les élèves d’un établissement scolaire en utilisant un outil numérique de création de questionnaire (Googleforms, framaforms, sondage de moodle) puis de traiter les données recueillis avec un tableur (Excel, Calc).

En seconde, nous travaillons sur la socialisation différenciée selon le genre et le milieu social. En première nous travaillons sur la socialisation différenciée selon la configuration familiale.

Nous nous sommes interrogé sur la démarche à adopter. Quel outil utiliser d’abord, Google, Moodle, Framaforms.  Nous avons écarté Moodle alors même que celui-ci présente l’avantage d’avoir une seule réponse possible par élève car nous avons peur que les élèves se sentent davantage tracés avec Moodle.

Quel logiciel de traitement ? Excel ou Calc. Nous avons fait le choix d’Excel car dans le cadre du lycée 4.0 nos élèves sont équipées de Microsoft Office 2016 et nous souhaitons initier les élèves à ce logiciel qu’ils vont pour la plupart retrouver dans le monde professionnel. Qui va créer le sondage ? Les questions sont faites par les élèves, le sondage par professeur pour éviter de faire créer un compte aux élèves, le traitement des données est réalisé par élèves. Malgré ces choix, nous avons réalisé des tutoriels pour toutes les configurations possibles.


Exemple de formulaire avec Googleforms :


Nous proposons l’ensemble des consignes données aux élèves ainsi que les tutoriels imbriqués sous forme de parcours moodle :

Les élèves sont ainsi initiés à la démarche scientifique. Ils posent des hypothèses. Choisissent des questions (et les réponses associées) pour vérifier cette hypothèse. Ils traitent les réponses et à partir des résultats vont confronter leurs hypothèses à la « réalité ». Les outils numériques permettent d’interroger en masse les élèves de l’établissement. En général un tiers des élèves de l’établissement répondent.

Axe 2 : outils de vote pour faire émerger des modèles de comportement à partir des réponses des élèves

 

Notre idée est d’utiliser les réponses des élèves pour construire des modèles plutôt que de proposer des modèles trop « théoriques » au élèves. En effet, si le modèle se place entre théorie et réel, on utilisera avec avantage le positionnement des élèves pour construire le modèle.

Nous travaillons sur deux thématiques, le vote en sciences politiques et le marché en économie.

 

2/1/ Activités sur le vote

Il s’agit de réaliser une expérimentation sur les élections présidentielles de 2017

L’élément de modélisation :

On va montrer que le mode de scrutin a des effets sur les résultats (seconde) : le mode de scrutin modifie le résultat d’une élection (ce sera montré sur les élections présidentielles et législatives). Un vote proportionnel amène à une meilleure représentation de la vie politique mais permet rarement de dégager une majorité sans passer par des coalitions.

On va aussi confronter différents modèles explicatifs du vote aux raisons des choix des élèves (première). Le vote et l’abstention ne dépendent pas exclusivement de « variables lourdes » : âge, sexe, profession, religion, diplôme. Le contexte, l’offre politique, les enjeux jouent un rôle.


Ces questions seront abordées en faisant voter les élèves :

En organisant différents modes de scrutin et en visualisant immédiatement les résultats obtenus, les élèves comprennent vite que l’on peut généraliser ce qui a été observé en classe.

 

2/2/ Activités sur le marché :

 

Nous avons recherché des solutions en ligne/numérique déjà existantes pour faire de l’économie expérimentale :

Nous recensons des sites présentant des expériences sans numérique :

http://ses.ens-lyon.fr/articles/l-economie-experimentale-comme-outil-pedagogique-25414

http://ses.ens-lyon.fr/ses/fichiers/Articles/REP_2003_Eber.pdf

(liste des expériences p27)

http://ses.ens-lyon.fr/fichiers/Articles/robin-eco-experimentale-2017-02-10.pdf

http://ecoexpepedago.blogspot.com/

 

Mais aussi des sites avec des expériences numériques :

 

Par exemple le site de la cité de l’économie propose un jeu sur la confrontation de l’offrre et de la demande. Ce jeu nécessite d’utiliser un terminal android :

https://www.citeco.fr/le-jeu-du-march%C3%A9-du-mouton

 

Le site économics games propose de nombreuses expériences d’économie expérimentale :

https://economics-games.com/games/fr

 

Il propose des jeux de modélisation dans lesquels l’élève est seul face à un modèle dans lequel il fait des choix :


Simulation : modèle de concurrence parfaite : Jeu sur le choix du prix et quantité optimale. Il faut installer sur Firefox google trad (to google translate) car le jeu est en anglais.

 

Il propose aussi des jeux dans lesquels les choix des élèves sont confrontés entre eux :

Jeu de marché : The Trading Pit Market Experiment jeu multijoueurs

Financement volontaire d'un bien public et passager clandestin. : mais ces jeux sont souvent trop complexes pour les élèves, on visualise mal le résultat des actions

Tragédie des biens communs : le plus clair pour les élèves

The Herd Immunity Game (choix en matière de vaccination, externalité positives)

Dilemme du prisonnier

The Market for Lemons Game

 

Ex : dilemme du prisonnier : présentation du scénario

 

Création du jeu par l’enseignant qui choisit le nombre de participants : des paires vont être automatiquement générées :


Des codes sont générés pour les élèves :

 

On suit les choix des élèves sur l’interface :

Si on fait le bilan de ce site très riche. En positif, il y a la richesse du nombre d’expériences et l’usage de l’outil numérique qui permet de générer automatiquement des associations de joueurs. En négatif, le site est pour l’instant entièrement en anglais ce qui est compliqué vu l’importance de comprendre les scénarios proposés, et nous avons trouvé qu’il est difficile d’entrer dans les jeux, de les comprendre et de les relier au cours.

En conséquence, nous avons travaillé sur la création d’outils de modélisation. Nous utilisons les outils numériques dont nous avons l’habitude, Moodle et Socrative pour recueillir les choix des élèves et leur proposer des scénarios.

 

Nous utilisons socrative pour recueillir les choix des consommateurs et des producteurs et construire des courbes d’offre et de demande à partir des choix des élèves. Cela permettra de discuter de la rationnalité de ces choix (les choix des élèves ne le sont pas toujours) et de ne pas partir de données qui « tombent du ciel » dans ce genre d’exercice mais bien des choix des élèves. Ainsi, des choix réels vont permettre de construire un modèle, représentation simplifiée de la réalité.

 

Souvent utilisé par les collègues pour introduire le chapitre sur le marché, le jeu du marché est un classique. Souvent basé sur un jeu d ecarte, nous avons réfléchi à la façon d’utiliser des outils numériques pour faciliter l’enregistrement des ordres d’achat et de vente. Nous utilisons une base de données présente dans moodle pour le faire :

Autre classique de notre programme, la présentation du dilemme du prisonnier. On fera participer les élèves à cette expérience pour leur montrer là encore que les choix qu’ils font permettent de réveler un modèle.

Il s’agit de montrer que l’entente peut rapporter plus mais qu’elle est difficile à tenir et plus facile à mettre en place avec un petit nombre de participants

1ère expérience à deux sans concertation puis étude des choix de deux élèves, 2ème expérience à deux avec concertation : les élèves viennent négocier devant le reste de la classe puis de même pour l'expérience à 5 puis à 35

 

Dans le même esprit, on soumet un scénario au vote des élèves. Grâce au vote des élèves, on  montrera qu’en présence d’un bien public il y a des comportements de passager clandestin rendant impossible la production

 

Vous pouvez télécharger ce bilan en pdf