lundi 16 septembre 2019

Les prolongements artistiques et culturels en cours de français au lycée

 

Le document se propose de présenter quelques exemples de pistes pédagogiques fondées sur l’analyse iconographique et plus généralement sur les ressources de l’image en cours de français, dans la perspective des nouveaux programmes. En effet, si l’on reprend les termes exacts des nouveaux programmes, il est précisé que « le professeur propose des prolongements artistiques et culturels pour éclairer la lecture des œuvres et des textes littéraires […] par leur mise en relation avec les autres arts et pour développer chez les élèves des connaissances d’ordre esthétique et la capacité d’analyser des images ». Les programmes de première précisent qu’il s’agit d’« assurer ainsi une compréhension plus large des contextes et des enjeux esthétiques » des œuvres étudiées.

 

Pour commencer, il faut souligner cette difficulté, ou ce défi, que constituent pour les classes de première générale et technologique, les listes restreintes d’œuvres au programme, qui, de fait, amoindrissent la liberté de choix de l’enseignant (trois œuvres par objet d’étude) et la possibilité, offerte à chaque professeur jusqu’alors, de s’adapter à la fois au niveau, au profil et aux goûts de ses classes de première, qui sont très disparates.

Dans certaines classes de première générale (sans même parler des séries technologiques), les œuvres au programme se révèleront parfois ambitieuses et, pour certains élèves, difficiles d’accès. L’insertion dans les séquences d’activités pédagogiques centrées sur l’image peut permettre de faciliter la lecture et la compréhension des œuvres, en éclairant leur sens et les contextes dans lesquels elles sont apparues et en consolidant les connaissances culturelles des élèves.

Le biais de l’image, du recours aux documents visuels, s’il semble en apparence éloigné des préoccupations premières qui sont les nôtres (en lien avec la lecture, l’écriture et l’analyse littéraire), permet en réalité de revenir vers des objets littéraires, en facilitant ou en enrichissant leur compréhension.

Le travail à partir des images est, en outre, l’occasion de multiples activités, des plus simples aux plus élaborées : la légende ou l’illustration (travailler le texte en lien direct avec l’image, effectuer des repérages, trouver des passages adaptés) ; les écrits d’appropriation (une critique, un compte-rendu, une synthèse) ; les écrits d’invention (une scène romanesque, un poème, un dialogue ou une scène de théâtre écrits à partir d’un tableau – voire des pastiches) ; les analyses et les développements argumentés ; les recherches documentaires ; la vérification des connaissances culturelles par le biais des images (situer une œuvre ou identifier un mouvement artistique à partir de caractéristiques formelles précises), pour ne citer que ces quelques exemples.

 

  1. Le Rouge et le noir de Stendhal : Julien Sorel, une figure d’ambitieux
  2. Les Fleurs du mal de Baudelaire
  3. Le Mariage de Figaro de Beaumarchais : Fragonard et la diagonale du désir

à télécharger

Ressources en ligne

Sur Eduthèque, vous trouverez de nombreuses ressources en lien avec l'étude de l'image.