samedi 21 octobre 2017

Introduire la mondialisation en 4e à partir d’un smartphone

Le nouveau programme de géographie de 4e s’articule autour du phénomène de mondialisation. Pour permettre aux élèves d’appréhender ce fil directeur, Natasha Jeser, professeur au collège de l’Esplanade, propose une étude de cas introductive de l’ensemble de ce programme. Pour ce faire, elle bouleverse quelque peu l’organisation de la première partie du programme intitulée « Des échanges à la dimension du monde ».

 

En effet, elle utilise l’étude de cas au choix proposée dans le thème 2, « Les échanges de marchandises », consacrée aux « différentes étapes du transport d’un produit de consommation (agro-alimentaire ou industriel) de son lieu de production à son lieu de consommation », pour introduire l’idée de mondialisation. Natasha Jeser part d’un produit devenu emblématique de la mondialisation, un téléphone mobile (smartphone).

 

Cette étude de cas a un plusieurs objectifs :

  • Mettre en place le vocabulaire et les notions nécessaires à la compréhension de ce qu’est la mondialisation, pour in fine, arriver à une première définition de la mondialisation, en montrant que cette mondialisation a des conséquences sur les territoires et les sociétés.
  • Poser les grandes problématiques de l’année
  • Travailler sur des items de la compétence 5 du socle commun : « Lire et employer différents langages : textes – graphiques – cartes – images – musique ; travailler la capacité « réaliser un croquis » (en effet la trace écrite est un schéma, construit au fur et à mesure, à la suite d’un cours dialogué d’environ 2 séances).
Document créé par Natasha Jeser

 

Cette étude de cas a été également pensée pour permettre d’établir un lien avec l’éducation civique et notamment la thématique 1 sur l’exercice des libertés en France, en partant de l’usage du téléphone portable par les élèves dans leurs collèges. Il s’agit ici de mettre en lien les idées de liberté, de droit et de règle.

 

Document créé par Natasha Jeser