dimanche 22 octobre 2017

La gare de Mulhouse, un aménagement pour comprendre les territoires de proximité

Francesco Belcastro, professeur au lycée Montaigne de Mulhouse, propose un exemple de mise en œuvre du thème 1 de géographie de Première  ES-L, « Comprendre les territoires de proximité », s’appuyant sur une étude de cas sur l’aménagement du parvis de la gare de Mulhouse. Cette proposition pédagogique peut aussi être utilisée dans le cadre du programme de Premières S.

 

Partant d’un aménagement récent, dont les travaux ont été entrepris depuis 2011, dans le territoire proche des élèves de son lycée, il essaie de faire comprendre aux élèves comment s’organisent et fonctionnent les territoires de proximité, quels sont les acteurs qui les aménagent et quels en sont les enjeux à toutes les échelles ?

 

Projet d'aménagement de la gare de Mulhouse
www.mulhouse.fr

 

Il a construit sa séquence pédagogique en deux parties :

 

Une étude de cas sur le parvis de la gare de Mulhouse qui montre les enjeux de cet aménagement (autour de la ZAC et de la ligne LGV Rhin-Rhône), aux échelles locales, nationales et européennes, les acteurs qui le financent et les conflits d’usage qui s’en dégagent. Il propose en guise de synthèse un schéma sur les enjeux et débats autour de la ZAC et de la ligne Rhin-Rhône.

 

 

 

Créé par Francesco Belcastro

     

    Sa mise en perspective met en évidence les acteurs et les enjeux à toutes les échelles de l’aménagement des territoires de proximité. Elle permet d’interroger la nature et le rôle des acteurs spatiaux (publics – intercommunalités notamment –, privés, associatifs) en montrant les enjeux politiques et territoriaux sous-jacents, liés à l’affirmation du local, la décentralisation, la mise en concurrence des territoires par leur intégration dans la mondialisation, la cohésion territoriale, la durabilité des aménagements, sans oublier les antagonismes entre les acteurs et entre les enjeux.

     

    Cette séquence introductive permet de poser des problématiques, des notions et du vocabulaire spécifique qui seront ensuite repris tout au long de l’année dans les chapitres ultérieurs de géographie.