mercredi 13 décembre 2017

La Renaissance à travers Laurent le Magnifique

Catherine Lallement et Fanny Ehret, du collège de Kingersheim, proposent de construire une séquence de cours sur la Renaissance en 5e avec l’exemple d’un mécène, Laurent le Magnifique.

 

Elles intègrent cette séquence dans la troisième partie de la programmation de 5e, L’Occident en plein bouleversement culturel et intellectuel. On peut ainsi étudier la Renaissance non pas comme une rupture mais comme un temps de continuité avec ses propres innovations.

 

L’exemple de Laurent le Magnifique permet ainsi d’aborder la notion de mécénat du Médicis, les relations entre le mécène et les artistes, les progrès scientifiques, humanistes, artistiques, dans un pôle de la Renaissance, Florence. Cette séquence est ainsi problématisée : Comment les Médicis ont-ils fait de Florence une ville moderne, foyer de la Renaissance ? Cet exemple est mis en perspective en étudiant, à l’échelle européenne, les foyers et les modalités de diffusion de la Renaissance. Cette séquence est pensée pour offrir de nombreuses entrées en histoire des Arts.

 

Schéma créé par Catherine Lallement et Fanny Ehret

 

Catherine Lallement et Fanny Ehret ont structuré leur séquence en trois parties :

 

 Plan

Objectifs et démarches

1. Laurent le Magnifique, prince de la Renaissance

Etude de cas construite autour de l’analyse de documents sur Laurent de Médicis et Florence.

2. La Renaissance, un renouvellement artistique

Construction de la notion de mécénat et les relations entre mécène et artiste sous la forme d’un organigramme final après l’étude d’œuvres florentines de la Renaissance.

3. Un ou des foyers de la Renaissance ?

Construction d’un schéma synthétique présentant les foyers et les modalités de diffusion de la Renaissance, adapté aux élèves de 5e.

Schéma créé par Catherine Lallement et Fanny Ehret