mardi 20 octobre 2020

Les grandes innovations scientifiques et technologiques

Dans le cadre de la formation sur les nouveaux programmes de Troisième, Guillaume Douté a proposé un exemple de séquence pédagogique sur ce thème introductif consacré à Une siècle de transformations scientifiques et technologiques. Conformément aux prescriptions du programme, il a abordé cette thématique à partir de l’exemple des évolutions de la médecine et de ses impacts sanitaires et sociaux sur les sociétés, sur la longue durée.

Le cours, prévu pour durer 4 heures,  est structuré en quatre grandes étapes :

  1. On commence par poser la problématique à l’aide d’un graphique de l’évolution de l’espérance de vie en France des années 1850 à nos jours.
  2. A l’aide du tableau « l’amputation du capitaine Rebsamen », on aborde les raisons de la stagnation relative de l’espérance de vie au XIXe siècle, et on introduit les 5 grands axes de progrès qui sont étudiés en groupe : lutte contre les infections, tuberculose, transfusion sanguine, imagerie médicale, lutte contre la douleur.
  3. La classe est divisée en 5 groupes, chacun étudiant en autonomie un des axes du progrès médical au XXe siècle. Cette partie peut être bien entendu modulée selon le niveau des élèves. Un cours classique, qui se limite à un seul aspect du progrès médical, est aussi possible.
  4. La conclusion consiste à examiner quels ont été les impacts des progrès médicaux sur la population : espérance de vie, refus de la douleur, de la vieillesse, de la mort. On n’oubliera pas dans cette dernière phase du cours d’insister sur les limites spatiales et éthiques de ces progrès, tout en évoquant rapidement le rôle fondamental de la protection sociale dans leur diffusion

      La trace écrite, élaborée à partir des recherches, se veut la plus simple possible, puisqu’il s’agit d’un graphique de l’espérance de vie au XXe siècle annoté. De cette façon, les innovations scientifiques médicales sont directement liées à leur principale conséquence : la croissance accélérée de l’espérance de vie dans les pays développés au XXe siècle. Ce graphique permet également de poser une première fois les grandes bornes chronologiques du programme de Troisième. Il est aussi l’occasion de montrer aux élèves l’importance des guerres comme catalyseurs des progrès scientifiques et médicaux.

       

       

      Dans l’optique de la préparation au brevet, Guillaume Douté propose d’évaluer le travail des élèves en groupes afin de vérifier en début d’année certaines compétences basiques, à savoir la capacité à repérer des informations dans des documents de natures variées, la capacité à situer ces informations dans un cadre chronologique, puis de les utiliser pour rédiger une courte synthèse. Cette formule peut permettre également de gagner un temps précieux, et ce d’autant plus que la trace écrite élaborée en classe peut jouer le rôle de corrigé.