mardi 25 juin 2019

L'affirmation des nationalismes : Le quartier wilhelmien de Strasbourg et l’unité allemande.

Le scénario pédagogique proposé ci-dessous ne fait plus référence aux programmes en vigueur. Néanmoins, les démarches, outils ou ressources peuvent être source d’inspiration.

Bertrand Lanot, enseignant au collège Freppel, est intervenu dans le cadre des nouveaux programmes d’histoire de 4e sur la 3e partie consacrée au XIXe siècle. Il propose d’étudier le quartier wilhelmien de Strasbourg afin d'étudier avec les élèves « L’affirmation des nationalismes ». Cette séquence pédagogique permet d’intégrer l’histoire des Arts.

 

 

Cette étude s’inscrit dans le thème transversal d’histoire en 4e « Les Arts, témoins de l’histoire du XVIIIe et du XIXe siècle » (« Architecture et urbanisme ») mais aussi dans le programme d’histoire des Arts, dans la thématique « Arts, Etats et pouvoir ».


Il procède par une étude de cas mise en perspective. En effet, par l’étude précise du quartier wilhelmien par les élèves, il peut aborder les principaux attendus du programme sur les nationalismes à travers le cas de l’unité allemande.

 

On peut résumer ainsi sa démarche :

Une étude de cas …

… mise en perspective …

… Pour aborder les principales attentes du programme.

Le quartier wilhelmien de Strasbourg

1. Strasbourg, une ville allemande ?

 
  • Les bouleversements de l’Europe
  • L’existence de deux conceptions opposées de la nation
  • L'affirmation de la puissance allemande à la fin du XIXe siècle
 

2. Quel Reich ?

 
  • Strasbourg, symbole de la puissance allemande
  • La place de la Prusse dans la construction du Reich allemand
  • Le rôle central de Bismarck et Moltke dans la création du IIe Reich
 

3. Les étapes de l’unité allemande

 
  • Une unité construite sur l’opposition
  • Un Reich construit par la guerre
  • Des populations locales touchées par les destructions occasionnées par la guerre de 1870.