lundi 16 septembre 2019

Centre d’usinage au lycée Jules Verne de Saverne

École-Entreprise - 20 juillet 2018

Publié dans : École-Entreprise, Carrousel

Le jeudi 5 juillet, des partenaires économiques, des représentants de la Région Grand Est et la délégation académique Ecole-Entreprise, ont participé à l'inauguration du Centre d’usinage Bois Multi axes au lycée Jules Verne de Saverne, tout droit sorti des ateliers de l’entreprise Biesse.

De la CAO à la FAO : la chaîne numérique continue

Le proviseur, M. THAUSE, s'est enorgueilli de l’acquisition de cette machine à commande numérique financée à part égale par la Région entre le CFA et le lycée à hauteur de 109 800€.

Une technologie de pointe qui permet à l’établissement d'accueillir une nouvelle formation : le Bac Pro Technicien Fabrication Bois et Matériaux Associés. En adéquation avec les attentes des petites et moyennes entreprises du secteur œuvrant dans les métiers du bois, la formation s’adresse actuellement à 12 élèves de la formation initiale.

Un lycée ambitieux

Le lycée a pour ambition de s’adresser à un large public, des adultes du Greta aux apprentis, au mixage de la formation initiale et continue.

En effet cet équipement s’inscrit dans une continuité allant de la conception assistée par ordinateur jusqu’à la réalisation et ce en accord avec les besoins des petites et moyennes entreprises œuvrant dans le bois.

L’atelier de menuiserie devient désormais une plate-forme technique pour les entreprises locales et aussi un lieu capable de produire des petites séries.

Un centre d'usinage plébiscité par les entreprises

L’ensemble du parc machine formant désormais une plate-forme technique permettant la conception jusqu’à la fabrication assistée par ordinateur (CAO – PAO) de pièces en série, intéresse les entreprises et ce même hors des murs de la ville de Saverne. C’est lors d’une livraison d’un plateau technique de box d’étanchéité à l’air par l’entreprise calaisienne, que des projets de collaborations avec l’établissement se sont naturellement mises en place conclue M. Genouel, lycée de Saverne.