lundi 8 mars 2021

L'ENT en chiffres

Janvier 2021

La crise sanitaire que nous subissons depuis un an, a modifié le regard des usagers des établissements scolaires sur les ENT. Identifié par le passé comme un outil réservé aux « Geek de la pédagogie », il est devenu en quelques jours un élément indispensable de l’écosystème éducatif.

C’est essentiellement grâce aux ENT que la continuité pédagogique, les liens élèves-enseignants, écoles-parents et parfois élèves-élèves, ont pu être maintenus.

Si le confinement a imposé une distance géographique, les outils numériques, et les ENT en tête, ont permis de maintenir une proximité intellectuelle entre enseignants et élèves.

Selon une enquête récente de la Depp (« Continuité pédagogique de mars à mai 2020 » juillet 2020), 95 % des élèves de collège et de lycée déclarent avoir utilisé les ENT pour rester en contact avec leurs professeurs.

Au matin du premier jour du confinement, sur tout le territoire Français, la fréquentation des ENT a été multipliée par 7, provoquant pendant un temps, sur toutes les plateformes, lenteurs et indisponibilités.

Historique du nombre de visites sur les ENT français entre le 02/09/2019 et le 29/04/2020 (sources DNE)

 

Dans l’académie de Strasbourg, où les usages sont historiquement très forts, le nombre de visites a été multiplié par 2 :

Cette augmentation a profité prioritairement à la messagerie, au cahier de textes et aux outils de conception pédagogique.

 

Les enseignants, pour pouvoir poursuivre leur travail d’accompagnement des élèves et de transmission des savoirs, se sont davantage appropriés les outils d’eLearning.

Dans une enquête menée par l’inspection générale, 70 % des enseignants (primaire et secondaire confondus) déclarent avoir adapté leur approche didactique au nouveau contexte. (sources « Les usages pédagogiques du numérique en situation pandémique durant la période de mars à juin 2020 » – IGESR).

 

Dans l’académie de Strasbourg où la Dane a mené de nombreuses actions de formations, plus de 2000 professeurs du second degré ont pris en main l’outil de création de parcours pédagogiques Moodle, intégré à l’ENT, entre février et mai.

Tout naturellement s’en est suivie une augmentation du nombre de cours proposés aux élèves :

Et bien sûr, une augmentation de la consultation de ces cours :

Selon la maitrise de l’outil par l’enseignant, les parcours peuvent être de complexité variable. Du simple échange de fichiers, à l’accompagnement des élèves dans l’apprentissage, basé sur les outils d’auto-positionnement de l’apprenant présents dans Moodle.

Mais grâce aux outils numériques, à la créativité des enseignants, et à cause de cette pandémie, la pédagogie change. Les activités habituellement synchrones où tous les élèves font la même chose en même temps, sont davantage remplacées par des activités asynchrones ou plus de place est laissée à la recherche individuelle et parfois à la créativité des élèves.

Et ces changements ne se sont pas limités à la période de confinement. Les statistiques d’usage de Moodle dans l’académie, mettent en évidence le fait que depuis la rentrée, l’usage de Moodle continue de progresser.

Selon les résultats des deux enquêtes citées, les élèves semblent avoir gagnés en autonomie grâce à ces changements (avis partagé par 70% des enseignants du 2nd degré interrogés).

 

Mais pour autant, il reste du chemin à parcourir. La création d’un cours interactif avec des outils numériques comme Moodle est chronophage et nécessite un vrai travail d’ingénierie pédagogique pour lequel les enseignants n’ont pas toujours le temps. Le travail en réseau et le partage des ressources est une pratique encore trop rare chez les enseignants qu’il faudra promouvoir et encourager.

 

 

 

Décembre 2020

Les 10 ans de la généralisation de l'ENT en Alsace

Après une période d’expérimentation de 2003 à 2005, l’académie de Strasbourg avait décidé, en 2005, de généraliser l’ENT sur l’ensemble des établissements publics secondaires à l’horizon 2010.

 Après dix ans de généralisation de l’ENT, comment ont évolué les pratiques et les usages ?

 

Chaque changement de solution ENT est suivi d’une période d’adaptation où l’utilisation de l’ENT diminue, puis d’une augmentation des usages comme en témoigne l’évolution du nombre de visites. Ce phénomène s’est confirmé dans notre académie en 2012, en 2014, et plus récemment en 2018 avec le projet Mon Bureau Numérique. Il est constaté également sur la plupart des projets ENT du territoire Français.

Consultations

Ainsi, le nombre de visites par mois pour les trois profils principaux (enseignants, parents et plus particulièrement pour les élèves), a régulièrement augmenté sur l’ENT du Grand Est comme le montrent les graphiques ci-dessous :

Par ailleurs, les durées des visites se sont allongées pour les élèves et les enseignants, allant même jusqu’à doubler pour les élèves des Lycées. Ce constat laisse entendre que l’ENT n’est plus utilisé uniquement pour une consultation rapide des notes, des messages ou des absences mais bien pour réaliser un travail.

Usage des services

A la mise en place des ENT dans notre académie, les services de vie scolaire, absences et notes, concentraient l’essentiel des visites, mais les solutions d’ENT ont évolué. Les outils de communication sont devenus indispensables comme moyens d’échanges entre les usagers des établissements. Le travail collaboratif et l’eLearning se sont installés dans les établissements déplaçant progressivement les usages vers le cœur de l’enseignement : la transmission des savoirs.

L’évolution du nombre des visites des trois dernières années montre clairement cette situation.

A remarquer qu’en lycée, où les élèves sont plus autonomes et mieux équipés, ce phénomène est plus marqué encore.

Novembre 2020

Pic de consultations en Novembre

L’ENT Mon Bureau Numérique a connu un nouveau pic de consultations en Novembre dans l’académie de Strasbourg, avec 8,7 millions de visites. Il atteint à présent des fréquentations identiques à celles de quotidiens régionaux en ligne comme les DNA ou le Républicain Lorrain (respectivement 8,9 million et 8,5 millions en octobre 2020) [sources acpm.fr].

Même si le mois de novembre est habituellement un mois à forts usages en raison de la tenue des conseils de classes et de l’absence de congés scolaires, les chiffres pour cette année, sont particulièrement impressionnants, car ils mettent en évidence une consultation de l'ENT par les élèves deux fois plus importante qu’en 2019.

Cette forte croissance des visites s’explique par :

  • l’utilisation grandissante des outils numériques, et de l’ENT en particulier, par les enseignants dans leur pratique pédagogique
  • la mise en place d'enseignements hybrides par certains lycées, pour faire face à la crise sanitaire.

 

L’examen du nombre de visites sur Moodle confirme cette analyse :

Dans les lycées, où l’usage de l’ordinateur personnel est généralisé grâce au projet Lycée 4.0, les chiffres de consultations de Moodle dépassent les valeurs les plus importantes de la période de confinement (mars à mai 2020).

 

Au collège, les élèves n'ont pas toujours un ordinateur à leur disposition, et l’utilisation de Moodle est donc moins systématique pour l’instant, au profit des manuels scolaires.

Cependant, la consultation des travaux scolaires, et en particulier du cahier de textes, sur tablette ou smartphone (61%) est une pratique généralisée chez les collégiens comme en témoignent les graphiques ci-dessous.

Il est à noter que l’utilisation de l’application Mon Bureau Numérique pour téléphone n’est pas marquée par les indicateurs Xiti, et que les usages, dans la réalité, sont encore plus importants que ce que montrent ces quelques graphiques. [Sources : Tous les graphiques de cet article sont réalisés à partir des indicateurs Xiti]

Octobre 2020

Les ENT face à la crise sanitaire

Lors du confinement imposé par la crise sanitaire de mars à mai 2020, les ENT, véritable extension numérique des établissements scolaires, ont joué un rôle déterminant dans les dispositifs de continuité pédagogique.

En quelques jours, le nombre de pages vues dans les ENT Français, a été multiplié par plus de 3, pour atteindre la valeur de 200 millions de pages dans la semaine du 23 au 29 mars (sources DNE).

En mai, les ENT se sont classés en 2ème position des sites internet les plus visités en France.

 

Dans l'académie de Strasbourg où l'ENT est depuis longtemps fortement ancré dans les habitudes, le nombre de visites a été doublé en mars pour atteindre des valeurs identiques à des journaux à tirage national, comme Télérama ou Autoplus (sources acpm.fr).

Cet usage important a été conforté lors de la rentrée de septembre avec plus de 5 millions de visites, soit deux fois plus qu'en septembre 2019.

Pour ce mois d'octobre enfin, malgré deux semaines de congés scolaires, le nombre de visites est resté inchangé par rapport à septembre ce qui témoigne d'une nouvelle augmentation des usages.

 

Ces différents chiffres et indicateurs nous incitent à penser que les établissements, forts de leur connaissance des outils de Mon Bureau Numérique, sont mieux préparés pour supporter une nouvelle période d'enseignement distanciel. Mais aussi, qu'il faut être vigilant, car une nouvelle période de confinement provoquera, sans nul doute, une nouvelle augmentation du nombre de visites qui pourrait avoir des incidences sur la saturation des réseaux.

 

 

 

Septembre 2020

Pour cette nouvelle rentrée scolaire, tous les administrateurs de l'académie ont été réunis fin août, par département, pour une classe virtuelle dans laquelle le Dane leur a apporté des éléments d'actualités du projet Mon Bureau Numérique.  Les nouvelles fonctionnalités attendues pour le premier trimestre, mais aussi la stratégie de mise en place du guichet Educonnect leur ont été présentés.

 

Statistiques d'usage

Visites de septembre 2019 à septembre 2020

(sources Xiti)

Le mois de septembre a connu une augmentation du nombre de visites de plus de 60% par rapport à septembre 2019, ce qui témoigne de l'ancrage de l'ENT dans la vie des établissements.

Cette augmentation des visites s'explique sans nul doute, par les pratiques mises en oeuvre lors de la période de confinement du 3° trimestre 2019-2020 qui ont impulsé de nouvelles habitudes chez les utilisateurs.

Les services de communication et les outils pédagogiques (Cahier de textes et Moodle) restent les services les plus utilisés, suivis de très près des outils de vie scolaire très fortement mis en oeuvre dans l'académie.

 

Par rapport à la moyenne des autres projets du territoire national, le nombre de consultations d'un élève du Grand Est est de 43% supérieur.

L'ENT fait parti de l'éco-système quotidien de nos élèves. Il est devenu un lieu où parents et élèves s'impliquent dans le processus d'apprentissage et de remédiation des difficultés mis en place par les établissements.