mercredi 11 décembre 2019

Traam

Pilotés par la direction du numérique pour l'éducation (DNE) et en relation avec l'inspection générale, les travaux académiques mutualisés visent à :

  • favoriser la prise en compte, dans le domaine de l'enseignement des arts plastiques, de l'objectif de généralisation du numérique dans l'éducation ;
  • mettre en commun, faire connaître et valoriser au niveau national les expériences académiques et les pratiques les plus novatrices ;
  • proposer des actions d'innovation et d'expérimentation de nouveaux outils pour apprendre à partir de thèmes proposés au niveau national.

À l'issue d'un appel à propositions auprès des académies, un groupe national composé des professeurs référents pour leur académie et représentant des équipes pédagogiques « Arts plastiques et numérique » travaille sur les thèmes retenus au niveau de l'académie et pilotés par l'inspection académique - inspection pédagogique régionale.


     


Traam 2015-2016

Donner à voir : être producteur, acteur et spectateur de pratiques numériques - Académie de Nantes

Dans une société mondialisée où de nouveaux rapports s'instaurent entre l'art, la culture et les technologies, les artistes convoquent les outils numériques, plus ou moins complexes, pour leur pratique, qu'ils soient des outils parmi d'autres ou au centre de leur démarche de création. Mais qu'est-ce que l'art numérique ? Si en donner une définition reste un travail complexe la tentative de Maurice Benayoun « L’art dans le numérique, c’est ce qui reste quand on a coupé le courant. », nous donne à réfléchir sur les représentations de cette société du numérique, ses usages, artistiques ou non, et les questions qu'ils soulèvent.

Mais de quelle manière ces outils font-ils évoluer les pratiques et les formes artistiques ? Quels questionnements artistiques s'en dégagent ? Et de quelle manière s'emparer de ces questions dans nos pratiques pédagogiques ?

Les enseignants de l'académie de Nantes engagés dans le groupe de recherche TraAM ont expérimenté avec leurs classes les questions suivantes :

  • En quoi les pratiques numériques peuvent-elles modifier notre rapport à l'œuvre ?
  • De quelle manière l'œuvre, le corps de l'artiste et celui du spectateur interagissent-ils ?
  • Quel est le statut de l'œuvre numérique ? Peinture ? Sculpture ? Photographie ? Installation ?

Télécharger le dossier du TraAM de l'académie de Nantes  (.pdf, 1,2 Mo)

 

Le geste digital - Académie de Rennes

Si la pratique du numérique est souvent d'abord l'objet de la machine, le corps n'en n'est pas moins convoqué. Intrinsèque à la création plastique, le geste se prolonge, se renouvelle ou s'invente dans les pratiques artistiques digitales. Ce film passe en revue ces nouvelles implications du corps dans l'enseignement des arts plastiques à travers différentes expérimentations didactiques d'un groupe d'enseignants de l'académie de Rennes. Ce travail a été mené dans le cadre des TRAAM lors de l'année scolaire 2015-2016.

Voir le film de présentation sur la chaîne Eduscol - Durée : 11'36

Lors de ce travail, l'équipe de professeurs a également édité un dossier très complet sur les pratiques pédagogiques liées au corps et à la gestualité dans l'approche du numérique avec les élèves. Vous y retrouverez toutes les questions d'enseignement problématisées et les scénarios pédagogiques associés tant pour le collège que pour le lycée.

Consulter le dossier sur Toutatice - (.pdf, 73 Mo)

 

 

 

 

Le portfolio numérique - Académie de Créteil

 

Le portfolio numérique interroge la question de la trace en arts plastiques à partir d'un carnet de travail numérique. L'élève opère des sélections et fait des choix en vue d'acquérir des compétences d'autonomie. Il apprend ainsi à se distancier de ses productions : analyse, regard critique, auto évaluation et ouverture aux autres. L'élève est amené à utiliser des outils d'enregistrement (voire de sauvegarde) pour interroger ses productions dans un souci de continuité tout au long de son parcours.
C'est une forme de mémoire “externalisée” qui peut être partagée et publiée avec un souci d’éducation à la citoyenneté numérique, entre compte privé et compte public. Il est donc question d'archivage, d'opération de sélection, de distanciation, de présentation, créant une dynamique qui met en œuvre une temporalité souvent inédite pour l’élève et son travail. Le portfolio numérique est un espace de partage de documents dont l’une des fonctionnalités autorise l’enseignant à interagir directement avec l’élève (“Didapage” : commentaire, “Post­it”…). Il aide à approfondir l’accompagnement individualisé de celui­ci d’une manière complémentaire et novatrice aux différents types de verbalisations.
D'une manière générale, les outils utilisés sont très variés : ENT (Espace Numérique de Travail) départemental (Seine Saint­Denis), ENT académique, “Google drive”, “OneDrive”, réseaux sociaux (“Instagram”, “Youtube”) ainsi que le matériel : “Ordival” (ordinateur portable distribué par le département du Val de Marne à tous les élèves de 6° depuis cinq ans), smartphone, tablette, appareil photographique numérique.

Télécharger le dossier complet (.pdf environ 1Mo)

 
Pratique artistique et interactivité en classe d'arts plastiques -Académie de Lyon

 

 

 

Les artistes contemporains, depuis plusieurs années, intègrent fréquemment les nouvelles technologies à leurs pratiques, réinterrogeant ainsi la place et le rôle des techniques dites traditionnelles et renouvelant de fait le rapport du spectateur à l’œuvre. La dynamique interactive qui se crée alors, entre l’artiste et sa pratique (de part l’usage qu’il fait des nouvelles technologies et des techniques plus traditionnelles), entre le spectateur et les œuvres perçues, nous semble être une question incontournable aujourd’hui pour l’enseignement des arts plastiques.

Un groupe d'enseignants de l'académie de Lyon a souhaité questionner les différentes formes d’interactivité afin de définir les différents objectifs d’apprentissage des élèves qui en découlent. Leur réflexion s’est organisée autour de trois axes :

  • Axe 1 - Interactivité entre pratique traditionnelle et pratique numérique.
  • Axe 2 - Interactivité entre les élèves : production collective, participative, work in progress.
  • Axe 3 - interactivité entre les œuvres et le spectateur, qui engage la participation du spectateur.

Ils interrogent l’idée d’interactivité du point de vue de la pratique artistique et du processus créateur (métissages, hybridations, work in progress, travail en réseau, production collective, etc.), et du point de vue de la perception des œuvres et des processus perceptifs (prise à parti du spectateur, participation, action, intégration, etc.). Il s’est agi pour eux alors d’inventer des outils, de créer des situations d’apprentissage/enseignement qui permettent aux élèves de faire l’expérience de l’interactivité, d’en saisir les possibilités créatrices et les enjeux conceptuels, et de s’emparer de la question de l’interactivité pour réinventer une pratique et un rapport à l’œuvre d’art.

Le travail a débouché sur différents scénarios et expériences pédagogiques ainsi que sur la constitution d’un tableau de ressources diverses, sites, textes et artistes de références.

 

Lire la publication complète sur le site académique de l'académie de Lyon

 

 

 

Présentation et représentation de soi via les outils numériques - Académie de Rouen

 

Dans le cadre de la thématique nationale des TraAM de 2015-2016 (Pratiques numériques actuelles et enseignement des arts plastiques (pratiques mobiles, pratiques interactives, virtualité, déplacement des prises en compte du corps, du temps, de l'espace...)), un groupe d'enseignants de l'académie de Rouen s'est focalisé en particulier sur la présentation et la représentation de soi, interrogées par les pratiques numériques en terme de démarche artistique. Cette réflexion a donné lieu à la conception de divers scénarios pédagogiques dans des dispositifs différents.

 

Consulter le bilan de cette expérimentation sur le site de l'académie de Rouen

 

 

 

Travailler le quotidien des images numériques en classe et en dehors en Arts Plastiques - Académie de Caen

 

 

Durant l'année 2015-2016, 7 professeurs de l'académie de Caen se sont réunis autour d'une question commune pour élaborer un ensemble de scénarios pédagogiques mettant en question les pratiques du numérique dans la classe d'arts plastiques : dans quelle mesure l'usage des outils numériques, associé aux démarches pédagogiques favorise t-il l'acquisition d'une pratique et la construction de la culture artistique de l'élève ? Ils se sont appuyés sur l'idée transversale du quotidien à la fois dans l'usage des élèves mais aussi dans le regard porté sur le monde par ces derniers.
Dans cette utilisation très foisonnante et régulière des outils numériques chez les élèves, il s'agit pour les arts plastiques d'apporter les clés d'un regard distancié sur les images. Avoir un regard critique. Cela peut s'apparenter à une éducation à l'image mais il ne faut pas oublier la dimension artistique. Comment les arts plastiques peuvent-ils interroger le flot d'images qui circule autour d'eux ?
Les élèves doivent se questionner sur la pratique numérique. Dans quelle mesure interrogent-ils ou réfléchissent-ils à des questions liées au numérique ? En quoi le travail développé en arts plastiques les amène t-il  à s'interroger sur leur pratique au quotidien ? A travers une pratique de cours, il s'agira de mesurer ce qui a évolué chez l'élève dans son rapport au numérique et d'analyser la parole de l'élève sur sa pratique.

 

Consulter le TraAm de l'académie de Caen en intégralité

Académie de la Guadeloupe

 

Le groupe de professeurs de la Guadeloupe s'est constitué autour d'une question qui invite les élèves à questionner, explorer, interroger leur territoire dans les différentes dimensions du temps, de l'espace et du corps à travers les productions numériques. Les séquences rédigées l'ont été dans la perspective des nouveaux programmes de collège.

Consulter le TraAM de l'académie de Guadeloupe en intégralité


Réseaux sociaux et arts plastiques - Académie de Besançon 

 

Le projet du TraAM arts plastiques de l'académie de Besançon a été élaboré à la fin de l'année scolaire 2014/2015 pour prolonger un travail mis en place à l'occasion :

  • de l’intérêt d’un certain nombre de professeurs souhaitant appréhender les pratiques que les élèves font des réseaux sociaux et d’en tirer partie dans le cadre de leurs cours
  • de stages de formation relatifs aux ENT et des pratiques numériques des élèves.

L'objectif n'a jamais été de produire des fiches séquences ou des projets de cours, mais de mener une réflexion et de tenter des expériences autour et à partir des pratiques numériques des élèves.

Les références, les informations, les échanges, les loisirs des élèves passent de plus en plus par les réseaux sociaux alors que ces pratiques sont encore souvent ignorées et parfois reçues avec réticences par les enseignants.

A contrario des idées reçues, il nous a semblé pertinent de chercher à exploiter ces pratiques numériques pour :

  • communiquer avec les élèves et leurs familles en dehors du cadre scolaire – toujours dans le cadre des arts plastiques
  • donner aux élèves l'occasion d'utiliser ces outils numériques de façon réfléchie
  • donner du sens à leurs connaissances et à leurs pratiques acquises en milieu scolaire
  • proposer aux enseignants un levier supplémentaire pour mettre en place des pratiques de travail collaboratif et favoriser les échanges de ressources en un simple clic.

Télécharger le TraAM de l'académie de Besançon (.pdf environ 41 Ko)

Traam 2014-2015

Les TRaAM regroupe cette année sept académies autour du thème suivant :

"Pratiques numériques actuelles et enseignement des arts plastiques" (pratiques mobiles, pratiques inter-actives, virtualité, déplacement des prises en compte du corps, du temps  et de l'espace....)"

Académies retenues et thèmes de travail :

Académie de Créteil : 
Le portfolio numérique dans le cours d'arts plastiques : temps, expérimentations et traces. 
Penser l’outil numérique comme support mémoriel du parcours de l’élève par la constitution d’un “portfolio individuel” (réfléchir au carnet de travail de l’élève en lycée) ; le penser comme support de création d’une hybridation des pratiques : comment articuler pratiques classiques (dessin, peinture, photo, vidéo, sculpture, collage…) et numériques. Réfléchir à la question de l’auto évaluation que soulève la constitution du portfolio.L’enregistrement du temps : celui du procès de l’œuvre qui s’élabore, d’un corpus d’œuvres personnelles, d’un corpus d’œuvres patrimoniales occidentales et mondiales; ce qui  mène à interroger la construction d’une culture artistique individuelle et son rapport aux cultures de laclasse : portfolio collectif, culture partagée.Questionner la part de l’auteur dans l’œuvre, la notion de recyclage des images, l’identité de l’image numérique.Penser le(s) rapport(s) de l’image à l’écrit et de l’écrit à l’image.Interroger les notions de rupture et de continuité induites par les pratiques numériques.

Académie de Nancy-Metz :
L’implantation massive dans notre société d’outils numériques connectés, interactifs et nomades a modifié en profondeur et/ou en superficie nos usages au quotidien. Les modifications transversales qu'elle engendre impulsent une évolution des pratiques en classe.
• Mais dans quelle mesure ces objets numériques peuvent générer de nouvelles pratiquespédagogiques? 
• Quelle plus-value offrent ces usages numériques actuels dans l’enseignement des Arts Plastiques 
• Qu'apportent ces pratiques numériques à la formation de l'élève ?
• Comment l’évaluer ?En d’autre termes :

Qu’apportent les usages numériques actuels tant au niveau de la pédagogie que de la pratique des élèves en Arts Plastiques ? Au niveau académique, deux grands axes sont particulièrement engagés : 
• Un questionnement pluridisciplinaire et inter-degrés sur l’image, relayé cette année par le colloque Regardez voir. 
• Un questionnement pluridisciplinaire et inter-degrés sur l’espace en partenariat avec l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Nancy, en lien avec les disciplines scientifiques, relayé pour l’année 2015 par un colloque Sérieuse journée de l’architecture
• Ces approches seront nourries par les expérimentations suivantes : expérience sur l'usage de l'outil numérique nomade (tablettes et  téléphones numériques…)
• Partenariat avec des écoles supérieures et structures culturelles locales : Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Nancy et  Ecole Supérieure d’Art (sous réserve).
• Développement d’un protocole d'observation des compétences mobilisées par ces pratiques, 

Les questions développées peuvent être les suivantes : 
• En quoi l’outil numérique peut-il être support d’une expérience sensible de l’espace chez l’élève ? 
• En dépit de la pauvreté architecturale de certains établissements, comment permettre aux élèves de se réapproprier/transformer cet espace ?
• En quoi l’outil numérique peut-il être vecteur d’un travail sur la perception de l’espace?  La relation entre image et espace peut ici être interrogée.
• En quoi la mobilité de l’outil interpelle la relation entre espace, corps de l’auteur, corpsdu spectateur ? 
• Des pratiques quotidiennes des élèves au regard porté sur les pratiques numériques desartistes : comment rendre l’élève curieux de ces pratiques ?Certains  projets, s’inscriront dans la continuité des expérimentations amorcées dans le cadre du TraAm 2013-2014 (cf. exemples ci-dessous), avec une orientation vers la production de documents incitant les collègues à questionner leurs pratiques

Académie de Limoges :  
Projet : élaborer des ressources de réflexion (recherche de références artistiques, de textes théoriques,  bibliographie  et  sitographie)  et  expérimenter  des  scénarios  pédagogiques  en questionnant  les  pratiques  numériques  actuelles  qui  croisent  plus  particulièrement  les pratiques mobiles et la virtualité. 
Pratiques  mobiles : elles  impliquent  le  déplacement  et  la  captation simultanée.  
Moyens : appareil photo numérique, caméra vidéo numérique, iPad2. Virtualité : cette notion questionne notamment le projet, le possible, l’immatériel, le latent. 
Problématique : en quel sens les pratiques mobiles et le virtuel renouvellent-ils l’approche etla représentation du lieu dans un cours d’arts plastiques ?
Axe de continuité : permettre à l’équipe de poursuivre et de développer la réflexion du TraAM précédent, dans lequel ont été abordées les pratiques de la vidéo d’animation numérique (iPad et ordinateur).

Académie de Guadeloupe :  Constituer un corpus d'œuvres accessibles et documentées par le numérique. Produire des ressources pédagogiques référées à ce corpus d'arts caribéens et donnant unelarge place au numérique dans les pratiques pédagogiques et dans les activités de création des élèves.

Académie de la Réunion : à partir d'une dotation de tablettes, les enseignants de l'académie expérimenteront les différentes possibilités pédagogiques offertes par cet outil mobile dans la pratique plastique des élèves.

Académie de Lyon : les enseignants engagés dans cette recherche souhaite questionner les différentes formes d'interactivité afin de définir les différents objectifs d'apprentissage qui en découlent. Ils mettront en perspective et en confrontation les pratiques dites traditionnelles avec les outils numériques actuels.

Académie de Rouen : un groupe de professeurs s'empare depuis l'an passé de la question "Filmer sa pratique professionnelle" afin de constituer une banque vidéo pouvant servir de support à la formation des enseignants. Après s'être autofilmés, les membres du groupe filmeront cette année  la pratique pédagogique d'un autre collègue afin d'analyser de façon la plus optimum les points de vue qu'engage le fait de communiquer sur son enseignement à destination d'autres professionnels.

Publications finales des expérimentations

Traam 2013-2014

Les travaux programmés pour l’année 2013-2014 portent sur le thème suivant : « Outils numériques, pratiques simples, pratiques complexes ». 

Composition du groupe national

Huit académies sont impliquées dans ces actions :

Académie de Caen : Pierrick Brissier
Académie de la Guadeloupe : Jocelyn Valton
Académie de Nancy-Metz : Bérangère Buhler
Académie de La Réunion : Serge Prouteau
Académie de Nice : Jérôme Sadler
Académie de Limoges : Denis Dufour
Académie de Poitiers : Sandrine Rodrigues
Académie de Reims : François Debieuvre
Académie de Rouen : Laurent Delaloy

Publications

Bilan du travail de l'année

Traam 2012-2013

Les travaux programmés pour l’année 2012-2013 portent sur le thème suivant : Outils numériques, pratique artistique et compétences. La reconduction de ce thème, réclamée à l'unanimité par les académies investies dans les TRAAM en 2011-2012, doit notamment permettre outre le développement des recherches entamées l'année précédente, un échange interacadémique notamment dans l'expérimentation de scénarios pédagogiques.

Composition du groupe national :

Huit académies sont impliquées dans ces actions :
Académie de Créteil: Jacques Péré
Académie de Nancy Metz : Bérangère Buhler
Académie de Nantes : Annick Guérive
Académie de Nice : Jérôme Sadler
Académie de Limoges : Denis Dufour
Académie de Poitiers : Sandrine Rodrigues
Académie de Rennes : Benjamin Bonhomme
Académie de Rouen : Laurent Delaloy

 

Synthèse finale des TraAM 2012-2013

Les TRAAM 2013 en Arts plastiques montrent une nouvelle fois la diversité des approches à partir d'un thème commun. Les différentes démarches ont débouché sur la rédaction d'une présentation du projet académique ainsi que la publication de divers scénarios pdagogiques dans les Edubase. . Actuellement six rapports d'expérience sont d'ors et déjà en ligne sur les sites académiques : 

  

Académie de Limoges 
Une recherche très intéressante sur le carnet de travail. L'académie de Limoges s'est emparée de cette problématique en expérimentant sa forme numérique. La publication sur le site de l'académie est claire et fonctionnelle. Un des articles intègrent une séquence en lien avec l'Histoire des arts et l'utilisation d'IPAD.

Consulter les publications de l'académie de Limoges

Académie de Nantes
L'académie de Nantes s'est confrontée au plus près à  la problématique soulevée par le thème national avec une réflexion tout à fait intéressante sur le problème de l'acquisition des compétences liées au numérique dans un cours d'arts plastiques avec un dispositif original d'observation lié à la réutilisation d'acquis antérieurs.

Consulter les publications de l'académie de Nantes

 

Académie de Rouen : 
Ce projet singulier autour d'un travail d'échange artistique entre la Corée et la France entre classes de collège a été réalisé en partie même si il doit se poursuivre l'an prochain pour cause de calendrier scolaire décalé. Par ailleurs, à partir de cette expérience, il a été extrait ce qui semblait intéressant en terme de transférabilité pour l'adapter à un travail plus local où des enseignants d'arts plastiques testeront une plateforme d'échange vidéo (Mediacore) pour partager des pratiques pédagogiques sur des séquences d'arts plastiques. 

Consulter l'expérience du Collège Fontenelle : Lien 1Lien 2 

 

Académie de Nice
Active depuis plusieurs années, l'académie a poursuivi son investigation dans l'utilisation pédagogique des tablettes tactiles avec des élèves. Cinq établissements se sont investis dans cette recherche.  Un travail remarqué : presse, présentation à Ecritech 3 et 4 et invitation par Vincent Peillon.

Consulter le travail de l'académie de Nice 

 

Académie de Poitiers
Du thème national, les 8 enseignants constituant le groupe de travail de l'académie en ont déduit la question suivante : Oeuvre et outils numériques : Quels apports des outils dans l'approche sensible de l'oeuvre ? A partir de cette question, chacun a mis en pratique dans sa classe puis par écrit des scénarios pédagogiques explorant cet axe. Le recours à des outils numériques simples et d’usages courant dans la salle est resté au centre des propositions.

Publication en attente 

 

Académie de Rennes
Malgré un projet intéressant sur des travaux plastiques collaboratifs à distance, le groupe n'a pas pu tenir l'ensemble de ses objectifs, l'enseignant référent n'ayant pas trouvé suffisamment de collègues pour étoffer son équipe. Toutefois, il y a eu quelques publications sur une expérience avec la plateforme d'échange Pearltrees ainsi qu'un texte de réflexion sur le collaboratif lié aux arts plastiques. 

Consulter les publications de l'académie de Rennes