Précédent
Suivant

Visite de l'ambassadeur d'Allemagne

Après la signature de la convention quadripartite 2018-2022 et au lendemain de la présentation en conseil des ministres du projet de loi sur la nouvelle Collectivité européenne d'Alsace, la visite de l'ambassadeur d'Allemagne dans l'académie de Strasbourg réaffirme l'importance de la collaboration transfrontalière et du bilinguisme.

La rectrice, Sophie Béjean, a accueilli Nikolaus Meyer-Landrut, ambassadeur d'Allemagne et Britt Olowson Schiebeler, consule d'Allemagne, jeudi 28 février 2019.

En visitant l'école primaire bilingue Niederau et le centre de formation des apprentis Emile-Mathis, en échangeant avec les élèves et enseignants, l'ambassadeur a pris connaissance des différents cursus proposés en allemand dans l'académie : cursus paritaire bilingue au primaire (12h d'enseignement en français et 12h d'enseignement en allemand), cursus bilingue au collège, section Abibac au lycée, section Azubi-bacpro dans la voie professionnelle.

Projets franco-allemands à venir

L'ambassadeur et la rectrice ont évoqué deux futurs projets franco-allemands innovants : une école professionnelle de commerce à Kehl et, à Breisach, un centre de formation professionnelle spécialisé dans la mécanique automobile, sur le thème des énergies du futur. Une coopération fructueuse à venir au service de l'insertion professionnelle des jeunes de part et d'autre du Rhin.

A propos de l'apprentissage de l'allemand et du bilinguisme dans l'académie de Strasbourg

Dès les années 90, l'académie de Strasbourg a reconnu l'allemand comme langue régionale. Elle s'applique a mener une politique ambitieuse en faveur de l'apprentissage de l'allemand tout en soutenant et favorisant le plurilinguisme. Ainsi, dans l'académie :

  • 52,7% des collèges publics sont bilingues
  • 7 lycées professionnels ou polyvalents de l'académie (soit 25% des lycées polyvalents ou professionnels) sont impliqués dans le dispositif Azubi- Bacpro. Ce dispositif mis en place en 2014, permet aux élèves français de la voie professionnelle et aux apprentis allemands d'obtenir, en plus du diplôme de leur pays, une attestation de compétence linguistiques liée à des situations professionnelles, reconnue dans le pays partenaire
  • les effectifs dans le 1er degré et le 2d degré ont doublé en 10 ans
  • l'Allemagne est le pays le plus prisé par les établissements scolaires de l'académie pour les mobilités linguistiques et culturelles (10 046 mobilités transfrontalières d'élèves du 1er degré en 2017 et 19 9443 mobilités déclarées d'élèves du 2d degré)
  • les résultats à la certification allemande KMK A2/B1 obtient de meilleurs résultats que le national (Session 2018 - B1 : 35,2% contre 11,6% au national).